Pour préserver la qualité de l’enseignement universitaire et la réussite étudiante

0 a signé. Prochain objectif : 2 500 !


English version follows

Dans le contexte de la pandémie, la limitation de la taille des groupes cours dans les classes virtuelles est, plus que jamais, l’un des enjeux les plus importants dans nos universités.

Le corps enseignant ainsi que les étudiantes et étudiants dans les universités vivent de sérieuses contraintes et il en découle une importante surcharge de travail.

Il est fondamental de valoriser la qualité de l’enseignement et la réussite des études.

Il est aussi important de prévenir le décrochage scolaire de même que la détresse psychologique et l’anxiété, tant chez les enseignantes et enseignants que chez les étudiantes et étudiants.

Conséquemment, nous demandons au gouvernement et aux universités :

  • de reconnaître que les groupes cours trop volumineux ne favorisent pas l’apprentissage des étudiantes et des étudiants;
  • de limiter la taille des groupes cours en mode non présentiel ou de les ajuster à la baisse pour les ramener à échelle humaine et éviter les amphithéâtres virtuels;
  • de reconnaître la surcharge de travail des enseignantes et des enseignants et de leur fournir les moyens de réduire l’impact négatif sur les étudiantes et étudiants.

Preserving the Quality of University Teaching and Student Success

In the context of the pandemic, group size limits for virtual classes are, more than ever before, an extremely important issue in our universities.

Faculty and students in universities have been experiencing serious constraints, which have led to significant work overload.

The value of teaching quality and of successful completion of studies must be asserted.

It is also important to focus on prevention in relation to dropping out of school, as well as psychological distress and anxiety among both instructors and students.

As a result, we are asking the government and universities to:

  • recognize that group sizes that are too large do not promote learning;
  • limit group sizes for courses held in non-classroom settings or reduce them to bring them back to a human level and avoid having virtual amphitheatres;
  • recognize the work overload experienced by teachers and provide them with ways to reduce the negative impacts on students.