L'activité physique dirigée et le sport organisé au service de la santé

0 a signé. Prochain objectif : 5 000 !


La pratique d’activité physique régulière fait partie de ce qui est important et a été remis, de gouvernement en gouvernement, à plus tard! L’obésité gagne du terrain avec des prévisions d’un homme sur quatre obèse en 2030. Ce n’est pas une question d’esthétique ici, mais bien une question scientifique et surtout médicale.

L’OMS, Santé Canada et notre propre gouvernement provincial vantent les mérites de l’activité physique en produisant des documents scientifiques démontrant son efficacité:

« 150 à 300 minutes d’activité physique modérée à soutenue (intense), en plus de deux entrainements de surcharge musculaires par semaine, permettent d’obtenir des bienfaits majeurs sur la santé physique et mentale… »

Le sport est intimement lié à la sécrétion d’hormones du plaisir, prévenant et traitant la dépression. Mais en temps de pandémie, on ferme les gyms et on limite la pratique de sports organisés. Comme si les bienfaits ne supplantaient pas les risques associés et qu’aucune solution intéressante n’était envisageable ?

Comme la loi canadienne favorisant l'activité physique et le sport le mentionne:

« Le Gouvernement fédéral reconnaît que l'activité physique et le sport font partie intégrante du mode de vie des Canadiens, de leur culture et procurent des avantages sur les pans de la santé, de la cohésion sociale, de l'activité économique et de la qualité de vie...»

Notre pétition a donc pour but de recueillir un maximum de signatures sur le fait suivant:

Le sport organisé ainsi que l'activité physique dirigée sont étroitement liés à la santé physique et mentale de la population. De ce fait, il ne devrait jamais être une option d'en retirer l'accès à la population, santé oblige.

La santé n'est pas l'absence de maladie, mais la capacité à y faire face. 

Signer et partager en grand nombre!