Le combat de l’amour: l’accès à la PMA en Nouvelle -Calédonie

Le combat de l’amour: l’accès à la PMA en Nouvelle -Calédonie

0 a signé. Prochain objectif : 2 500 !
Quand elle atteindra 2 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être reprise par les médias et journaux locaux !

Aline VULAN a lancé cette pétition adressée à gouvernement de la Nouvelle-Calédonie et à

En Nouvelle-Calédonie, en moyenne 200 couples par an sont touchés par l’infertilité. 

Pour les couples, tout l’espoir d’une vie, celui de fonder une famille est alors remis entre les mains du service d’assistance médicale à la procréation du CHT de Nouvelle-Caledonie.

Toutefois, cet unique moyen d’avoir accès aux soins et de suivre un protocole assistance médicale à la procréation (AMP) s’est effondré le 18 mai dernier pour la énième fois par la perte de l’agrément de ce service !

En Nouvelle-Calédonie les couples n’ont  pas accès à leur droit à la procréation.

Le CHT NC ne parvient pas à maintenir une continuité de service et de soin aux patients en raison de problèmes matériels et de gestion des ressources humaines.


Les couples qui subissent  de lourds traitements hormonaux sont régulièrement soumis à de multiples arrêts brusques du protocole de soin. Cela engendre des problèmes de santé physique et psychologique graves. 

Soutenez le plus doux des combats : celui de l’amour et des familles en signant cette pétition pour que :

- les patients en cours de traitement  puissent poursuivre leur parcours de soins en France par le biais d’une convention Hospitalière : pour un égal accès aux soins!

- les patients inscrits dans le protocole puissent bénéficier du motif familial impérieux pour leur assurer une continuité de soins en France ou ailleurs. Car pour certains, le temps est compté.

Le gouvernement de la Nouvelle-Caledonie et le congrès ont vivement soutenu la PMA par l’adoption en janvier 2020 d’une loi du pays instaurant des autorisations d’absences pour permettre aux salariés d’assister aux rdv médicaux obligatoires de la PMA.

Un projet de loi du pays favorisant l’égalité professionnelle réelle entre les femmes et les hommes  vient d’être déposée au congrès le 11.05.2021; plusieurs dispositions de ce projet de texte vise à soutenir la parentalité et font écho au plan Dokamo, à la protection de la maternité et à l’épanouissement des femmes et des hommes.

C’est pourquoi, le collectif BAMP (association) souhaite porter la présente pétition auprès de ces institutions.

 

0 a signé. Prochain objectif : 2 500 !
Quand elle atteindra 2 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être reprise par les médias et journaux locaux !