Arguments pour trouver l’accord sur la retraite

Arguments pour trouver l’accord sur la retraite

0 a signé. Prochain objectif : 100 !
Quand elle atteindra 100 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !
Guy LAUNER a lancé cette pétition adressée à gouvernement et à

Nous sommes tous d’accord sur le fait que chaque individu a le droit de finir sa vie le plus décemment possible. Et c’est faire preuve d’humanisme que le sujet de la retraite concerne la solidarité. Il ne sera question ici que de la retraite par répartition, car toute autre retraite est et doit rester dans le domaine du choix personnel. 

Nous ne nous questionnons pas, ou plus, sur le fait que les montants de cotisations de la sécurité sociale sont proportionnels aux revenus, car il s’agit de manifester sa solidarité face aux problèmes de santé. Pourquoi devrait-il en être autrement face à la question de la fin de vie ? Personne ne se questionne sur les montants de remboursement de la sécurité sociale : nous avons tous les mêmes taux de remboursement. Pourquoi n’en serait-il pas de même pour la retraite par répartition ? Un retraité, par définition, n’est plus considéré comme un actif : tous les retraités sont égaux de ce point de vue. Pourquoi leur retraite, qui vient de la répartition, devrait-elle être différente ? Nous sommes champions de la statistique, nous pourrions estimer dans un premier temps le nombre d’années souhaitables pour terminer sa vie décemment à partir de l’âge moyen maximal. Cela nous donnerait un âge pivot "standard", modifiable par un coefficient de pénibilité aisément calculable en fonction de la durée de vie moyenne correspondant à chaque profession, pour définir un âge pivot personnalisé à chaque profession. Nous pourrions même envisager de personnaliser davantage en fonction des parcours individuels qui sont parfois très complexes, en tenant compte du nombre d’années exercées dans telle ou telle profession. Donc au total 2 coefficients : un qui dépend de la profession et un autre qui dépend du nombre d’années de cotisation dans une profession donnée. Dans ce système solidaire, ceux qui n’auront jamais travaillé "officiellement" ne pourraient faire valoir leur droit à une retraite qu’à partir de l’âge pivot standard, même si statistiquement le reste d’années à vivre sera plus faible. Dans ce système proposé, il faudrait aussi se rendre compte que l’âge pivot ainsi que les différents coefficients devraient être remis à jour régulièrement en fonction des avancées technologiques, peut-être même climatiques : demain qui nous dit que l’espérance de vie va augmenter, qui nous dit que la technologie va continuer à progresser dans un environnement énergétique en décroissance ? La vie a toujours été une question d’adaptation à son milieu, pourquoi doit-on rigidifier celui-ci par des lois inébranlables ? Ne jouons plus sur les mots : plus de régimes spéciaux mais des régimes spécifiques ! L’humanité est une. Il est dommageable de la fractionner. Soyons solidaires de façon équitable. 

 

0 a signé. Prochain objectif : 100 !
Quand elle atteindra 100 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !