Elles veulent juste pouvoir supporter leur équipes sans risquer la prison

0 a signé. Allez jusqu'à 100 !


Vendredi 27 avril 2018, cinq jeunes femmes Iraniennes sont parvenues à se faufiler parmi les supporters du FC Persepolis Téhéran au stade Azadi à Téhéran , en se déguisant en hommes. 

Affublées de fausses barbes, perruques et moustaches, les cinq jeunes femmes n’ont eu aucun mal à leurrer la sécurité du stade. Elles ont ainsi pu voir leur équipe être sacrée championne de la ligue de football professionnelle iranienne, en remportant une victoire de 3-0 contre Sepidrood Rasht.

Les jeunes supportrices se sont photographiées et filmées célébrant le triomphe de leur favori. Les images diffusées sur les réseaux sociaux sont devenues virales.

Les événements sportifs interdits aux femmes
Un décret strict de la République islamique interdit l’accès aux femmes à tous événements sportifs. Trois semaines avant que ces femmes ne se travestissent en hommes pour pouvoir entrer dans le stade, 35 autres femmes fans de football avaient été arrêtées. Elles avaient tenté d’assister au derby opposant les équipes Persepolis et Esteghlal organisé dans ce même stade.

En 2014, Ghoncheh Ghavami, une Irano-Britannique qui avait essayé d’assister à un match de volley-ball de la Ligue mondiale, avait été accusée de propagande contre l’Etat et emprisonnée pendant cinq mois.

Source article 20 minutes par Naomi Mackako

                                       *************************************

 En 2018, il est inadmissible de risquer une peine de prison pour le simple fait d'aller supporter son équipe quand on est une femme.

Dans la majorité des pays du monde, se rendre au stade représente un moment de plaisir, de partage que l'on peut vivre en famille ou entre amis, ceci sans distinction d'age, de classe sociale ou de sexe.

Aussi, nous demandons à ce que le Président de la FIFA Monsieur Gianni INFANTINO fasse usage de son pouvoir auprès de la Fédération Iranienne de Football afin de lever l'interdiction d'assister aux matchs qui pèse sur les femmes en Iran, pour que plus jamais aucune d'entre elle ne doivent se sentir en danger ou dans l'obligation de se grimer pour pouvoir vibrer sous les couleurs de leur équipe.

Monsieur le Président Gianni INFANTINO, faites résonner votre slogan "FIFA - For the Game, for the World" en y incluant l'ensemble des passionnés autour du monde, qu'ils soient hommes ou femmes !



Marie compte sur vous aujourd'hui

Marie GOUZE a besoin de votre aide pour sa pétition “Gianni Infantino : Elles veulent juste pouvoir supporter leur équipes sans risquer la prison”. Rejoignez Marie et 16 signataires.