Des partiels à temps

0 a signé. Allez jusqu'à 2 500 !


A l’attention de la Présidence et des étudiants de l’Université Paris I Panthéon Sorbonne,


Au vu des récents événements et comme vous le savez tous, la présidence de l’Université Paris 1 doit prendre une décision quant aux partiels à venir en fonction de l’évolution de la situation. Parmi l’une des réflexions, il est envisagé de reporter les partiels au mois de juin.


Cependant, il ne faut pas oublier que Paris 1 est aussi une faculté internationale qui accueille de nombreux étudiants étrangers. Une telle décision engendrerait pour ces étudiants de nombreuses dépenses supplémentaires. Au total, les dépenses moyennes pour les étudiants qui ne sont pas parisiens ou français peuvent atteindre près mille euros par mois.


En effet, entre le logement, la nourriture, les frais de transport, les billets d’avion pour rentrer chez eux ont été déjà pris pour certains, pour d’autres, leurs contrats de logements qui se terminent le premier juin ou encore, les visites médicales qui sont plus simples et moins onéreuse d’effectuer dans leurs pays, les étudiants étrangers sont pour la plupart dans l’impossibilité financière de rester jusqu’au juin. De plus, la période d’été est la seule période où les étudiants étrangers peuvent rentrer chez eux et avoir le temps suffisant pour régler leurs problèmes de santé et voir leurs familles. En outre, retarder les partiels signifie repousser les résultats qui sont nécessaires au renouvellement du titre de séjour des étudiants étrangers.


Il ne s’agit pas seulement des étudiants étrangers. Cette réflexion concerne tous les étudiants de Paris 1. Certains ont prévu de travailler ou de faire stages pendant cette période. Les étudiants qui reçoivent une bourse ne l’auront pas pendant la période d’été et ne seront pas en mesure de travailler à cause de partiels. Aussi, repousser les partiels reviendrait à rajouter un stress aux étudiants quant à leurs révisions.


D’un point de vue juridique, le blocage d’une université est illégal, puisqu’il représente une « entrave à la liberté d’aller et venir dans un lieu public. » L’article L811-1 du code de l’éducation précise que les étudiants « disposent de la liberté d’information et d’expression à l’égard des problèmes politiques, économiques, sociaux et culturels. Ils exercent cette liberté à titre individuel et collectif, dans des conditions qui ne portent pas atteinte aux activités d’enseignement et de recherche et qui ne troublent pas l’ordre public. »


Cette pétition a donc pour objectif de pouvoir faire entendre la voix des étudiants qui luttent pour leurs formation universitaires. Plus précisément, nous voulons pouvoir passer nos partiels à temps et sans interruption. Nous invitons donc les étudiants qui se sentent concernés à signer cette pétition.


Nous comprenons qu’il ne s’agit pas d’une décision facile pour l’administration, mais nous lui demandons avec cette pétition de prendre en considération nos situations.


Je vous prie de croire, Mesdames, Messieurs, à l’expression de nos meilleurs sentiments.

 



Valeriia compte sur vous aujourd'hui

Valeriia HERSHKOVYCH a besoin de votre aide pour sa pétition “Georges Haddad Président de l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne: Des partiels à temps”. Rejoignez Valeriia et 2 019 signataires.