Non à la loi qui punit la diffusion des visages des forces de l’ordre

0 a signé. Prochain objectif : 150 000 !


  • Il y a 5 mois, le député des Alpes-Maritime, M. Ciotti, proposait une nouvelle loi visant à nous empêcher de diffuser les images de violences policières sans cacher les visages des fonctionnaires de la police. Nous étions plus de 500.000 à nous opposer à cette proposition de loi. Relayée dans les médias, notre pétition a permis de remporter un combat : celui d’alerter et de mobiliser l’opinion publique. Mais nous le savons vous et moi, gagner un bataille n’est pas gagner une guerre, et aujourd’hui c’est notre premier ministre, M. Gérald Darmanin, qui soutien une loi similaire portée par d’autres députées.
  • A travers d’autres mots, il nous explique vouloir punir d’un an d’emprisonnement et de 45.000€ d’amende toute personne diffusant "par quelque moyen [...] l’image du visage ou tout autre élément d’identification d’un fonctionnaire de la police". Il promet aussi de punir chaque personne qui participera à ces diffusions notamment les personnes qui les retweet. Cette proposition de loi est non seulement plus strict que la précédente de M. Ciotti, mais elle est en plus créée soutenue par notre Gouvernement. Nous devons nous mobiliser pour empêcher cette loi liberticide.
  • Nous savons malheureusement toutes et tous que trop peu de cas de violences policières sont punis. Aujourd’hui et comme depuis trop longtemps, nos seuls moyens de médiatisation de ces affaires sont les réseaux sociaux. Nous ne voulons pas harceler les policiers, nous voulons diffuser certaines de leurs violences. Nous devons informer, car sans information, c’est l’impunité qui est une fois de plus renforcé 
  • Comme je vous le disait il y a 5 mois, cette loi empêcherait donc de pouvoir publier toutes les violences policières sur les réseaux sociaux. Aujourd’hui, le Gouvernement refuse catégoriquement de nous aider, de se battre à nos côtés, dans le mouvement contre les violences policières. A l’inverse, il se range du côté de toutes ces horreurs, en nous éloignant un peu plus de nos libertés, et en renforçant une fois de plus l’impunité policière.
  • Emmanuel Macron le disait lui même récemment, "notre unité est notre force". Notre seul moyen de battre ces violences policières, c’est notre même unité. Celle à laquelle ils veulent faire atteinte, en nous faisant censurer ces actes, en nous empêchant de les diffuser. Ne les laissons pas faire barrière à nos libertés fondamentales. Nous étions 500.000 la première fois, redevenons le!

Je vous laisse ci-joint un article très intéressant sur le sujet. Il y est expliqué ce qu’est cette loi et en elle est liberticide. https://www.numerama.com/politique/662902-une-nouvelle-loi-securitaire-va-punir-la-diffusion-des-visages-de-policiers-sans-floutage.html 

Et le lien de l’ancienne pétition : change.org/StopPPL2992



Benoît compte sur vous aujourd'hui

Benoît LEMATELOT a besoin de votre aide pour sa pétition “Gérald Darmanin : Nous disons NON à la loi sécuritaire qui punit la diffusion des visages des forces de l’ordre”. Rejoignez Benoît et 91 516 signataires.