Droit d'enseigner au Québec pour toutes et tous

0 have signed. Let’s get to 2,500!


Depuis son élection comme premier ministre du Québec, Mr Legault n’a de cesse de répéter qu’il doit légiférer sur les signes religieux portés par des employés de l’état.

Nous, fondateurs et signataires du  Comité pour le droit d’enseigner au Québec pour toutes et tous, sommes grandement interpellés par cette grave décision; qui non seulement fait fi de nos deux chartes  des droits et libertés  (québécoise et canadienne), mais en plus ostraciserait, opprimerait et bafouerait les droits fondamentaux de certaines Québécoises et de certains Québécois.

Nous demandons au gouvernement de la CAQ, de ne pas légiférer pour la discrimination au travail des québécoises et des québécois, en fonction de leurs croyances ou de leurs idéologies.

Le droit au travail étant un principe incontournable qui ne peut être bafoué dans toute société démocratique et moderne, nous rejetons toutes  éventualités de clauses grand-père ou nonobstant; qui remettraient en question les droits des travailleuses et travailleurs actuels et détruiraient les rêves de générations futures.     

Notre travail en tant qu’enseignantes et enseignants est une vocation qui tire sa force des générations de jeunes et d’enfants qui passent dans nos établissements. Donc, nous rejetons toute décision qui viserait à nous orienter vers des tâches connexes qui seraient exclusivement bureaucratiques.

Nous demandons que le gouvernement du Québec reconnaisse une école représentative de la diversité de notre société.  Il serait donc paradoxal de priver l'enfant de cette même diversité qu’il vit présentement dans son école alors qu'il y sera exposé tout au long de sa vie.