Victoire confirmée

Grève de la faim pour mutation de fonctionnaire

Cette pétition a abouti avec 1 037 signatures !


Une administration est faite pour servir des êtres humains,  pas pour faire souffrir des enfants !!!

 

Cette pétition a pour but de dénoncer la façon anonyme et inhumaine, voire rétrograde, dont l’administration traite la demande de mutation de mon mari et les conséquences directes sur notre famille. Elle précède une future grève de la faim en juin prochain, car je ne supporte plus de voir souffrir ma famille. Cette grève de la faim aura lieu si cette pétition n’aboutit pas à la mutation de mon mari.

 J’ai choisi de la publier sur le site Change.org parce que je pense qu’il faut changer en profondeur certains fonctionnements rétrogrades de nos administrations.

 La photo représente un dessin de ma fille de six ans indiquant : « notre père n’habite pas avec NOUS», avec un point d’interrogation au dessus du personnage figurant mon mari…

En bref, notre histoire : après une période de chômage en région parisienne, j’ai enfin réussi le concours d’enseignant chercheur (concours très sélectif) et j’ai  été nommée à l’INSA de Toulouse en  septembre 2009, mes filles étant âgées de 6 ans et demi et de 2 ans. Mon mari, fonctionnaire de police, est resté à Saint Ouen en attendant sa mutation à Toulouse. Mais cela fait maintenant 5 ans que nous l’attendons !!!

Un fonctionnaire qui se donne sans compter dans son travail

Mon mari est gardien de la paix depuis 10 ans dans le 93, dans le 2e district, l’un des territoires les plus criminogènes de France : c’est dire qu’il ne s’est pas « planqué », il a même risqué plusieurs fois sa vie pour assurer son métier. Pour ne pas renoncer à son droit à la mutation, il a dû renoncer à monter en grade, et ce, durant trois années d’affilée. Il est néanmoins chef de groupe, c'est-à-dire qu’il occupe le poste comme s’il avait obtenu son grade, mais sans en recevoir aucun avantage. Or, ses demandes de mutation répétées chaque année n’ont abouti qu’à des refus.

Je réclame aujourd’hui son droit à retrouver nos filles, qui ont maintenant 11 ans et 6 ans et demi. C’est moi qui prends la parole car mon mari, du fait de son métier, n’a pas le droit de s’exprimer sur ce sujet publiquement.

 

Une erreur de mutation…

Nous avons vécu un épisode particulièrement pénible : sa mutation a été obtenue début juin 2011, puis annulée fin juin 2011. Entre temps, nos filles avaient sauté de joie et nous avions mis l’appartement qu’occupait mon mari en location. Il a fallu repartir en arrière. Or, en septembre 2011, la préfecture de Haute Garonne a contacté mon mari pour lui reprocher de ne pas avoir pris son poste au 1er septembre. Mais néanmoins l’annulation de la mutation a été maintenue, malgré le poste resté vacant ! Et aucun mot d’excuse de la part de l’Administration, aussi anonyme qu’inhumaine! Atterrés, nous découvrons que la dimension de mari et père de mon époux est totalement niée !

Mutation ordinaire ou mutation pour rapprochement d’époux ?

Je suis extrêmement furieuse car aujourd’hui, on nous annonce qu’il sera muté à la même date que pour une mutation ordinaire, dans 2 ou 3 ans environ. Pourquoi ? Nous sommes mariés depuis 2001, nos filles sont nées en 2003 et 2007. La mutation pour rapprochement d’époux ne marche pas ?! Que l’on m’explique quel mariage et quelle famille peuvent correspondre à ce type de mutation !

Jusqu’ici, le nombre de mois de séparation comptait pour augmenter le nombre de points ouvrant droit à la mutation pour rapprochement d’époux. Or, nous voyons maintenant que nous aurions pu continuer à vivre ensemble en région parisienne, sans avoir à justifier tous les ans du nombre de mois de séparation. J’aurai alors demandé une disponibilité à mon administration, l’INSA de Toulouse, puis réintégré mon poste quand la mutation normale de mon mari aurait enfin abouti… Tout cela nous est dit bien trop tard maintenant! Et de façon tout à fait fortuite et non officielle !

 

Quand l’administration s’immisce dans l’intimité d’une famille…

Notre projet de famille a aussi dû être revu, et cela fut encore plus douloureux : nous avons dû renoncer à la venue d’un troisième enfant.

 

… et quand elle fait souffrir des enfants

Le développement de chacune de mes filles est perturbé par l’absence de leur père : ralentissement de croissance  et troubles du sommeil chez l’ainée, difficultés de séparation et régressions transitoires chez la cadette, a constaté une pédopsychiatre de Toulouse. Je suis extrêmement inquiète pour toutes les deux : quelles seront les séquelles de la longue absence de leur père sur ces futures adultes ?

 

Un préjudice financier élevé

En outre, cette situation nous oblige à financer 2 logements, 2 abonnements EDF, chauffage, assurances, eau, etc. Pour un surcoût d’environ 1600 € par mois ! soit déjà près de 100 000 € !!! Nos économies sont parties en fumée, nos familles nous ont aidés et ne le peuvent plus. Nous ne pouvons donc plus continuer ainsi, car nous n’en avons plus les moyens. Nous demandons réparation !

Une administration anonyme et inhumaine

Depuis 2013, j’ai envoyé de multiples courriers informant les différentes autorités compétentes de la gravité de cette situation : j’ai ainsi constaté l’indifférence de l’administration dont dépend mon mari, car il est simplement invité à renouveler sa demande de mutation. Pas un mot sur nos enfants. Pas un mot sur notre famille.

Tout se passe comme si, selon cette administration :

·         Un homme était d’abord un fonctionnaire, et pas un père, les enfants ayant essentiellement besoin de leur mère ; mais cela, c’est contraire au fait que les enfants ont besoin de leurs deux parents, et cela est profondément rétrograde

·         Un homme métisse (la grand-mère de mon mari était camerounaise) devait passer après les autres ; mais cela, c’est du racisme

·         Un homme ne devait pas « suivre » sa femme, celle-ci n’a qu’à arrêter de travailler ou rester au chômage ; mais cela, c’est du sexisme

Une décision extrême pour faire cesser cela

C’est pourquoi j’ai pris une décision extrême : une grève de la faim,  car je ne peux accepter qu’une administration continue ainsi à broyer la vie de ma famille !!! Je la ferai en juin prochain, période qui correspond à la date approximative de la prochaine liste des mutations accordées pour septembre 2014, sauf si cette pétition obtient satisfaction.  J’y renoncerai ou je cesserai ma grève de la faim uniquement lorsque mon mari aura reçu le « télégramme[1] » indiquant sa mutation à Toulouse. C’est l’objectif de cette pétition, recueillir vos soutiens pour obtenir enfin la mutation de mon mari.

Notre pays est-il en guerre ? Ou bien vivons-nous encore à l'époque du Moyen-Age pendant laquelle un seigneur féodal tout puissant empêchait ses serfs de quitter son territoire ?

Mes filles ont besoin de leur père, et nous avons le droit de vivre en famille, surtout après 5 ans de séparation forcée, comme l’indique l'article 8 de la Convention Européenne de Sauvegarde des Droits de l'Homme[2], signée par la France, et concernant donc toutes ses administrations.

Je vous remercie d’avance pour votre soutien !

Votre aide est infiniment précieuse pour ma famille !

A FAIRE CIRCULER PAR TOUT MOYEN QUE VOUS TROUVEREZ UTILE AFIN DE  DONNER LA PLUS LARGE AUDIENCE A CETTE PETITION

 

MERCI

 

[1] Il s’agit du document utilisé habituellement par la police pour signifier la nouvelle affectation d’une personne mutée

[2] L'article 8 de la Convention Européenne de Sauvegarde des Droits de l'Homme, signée par la France, protège le droit au respect de la vie privée et au respect de la vie familiale :
 « 1. Toute personne a droit au respect de sa vie privée et familiale, de son domicile et de sa correspondance. 2. Il ne peut y avoir ingérence d'une autorité publique dans l'exercice de ce droit que pour autant que cette ingérence est prévue par la loi et qu'elle constitue une mesure qui, dans une société démocratique, est nécessaire à la sécurité nationale, à la sûreté publique, au bien-être économique du pays, à la défense de l'ordre et à la prévention des infractions pénales, à la protection de la santé ou de la morale, ou à la protection des droits et libertés d'autrui. »



Béatrice compte sur vous aujourd'hui

Béatrice VIGOUROUX a besoin de votre aide pour sa pétition “Francois Hollande: Grève de la faim pour mutation de fonctionnaire”. Rejoignez Béatrice et 1 036 signataires.