"Les médicaments seront bientôt plus intelligents que les malades"

0 a signé. Allez jusqu'à 100 !


A Messieurs Francis MOREL, Président du groupe "Les Echos", et Nicolas BEYTOUT, Directeur de la Publication du journal "Les Echos"

Messieurs,

Dans votre article du 14 novembre 2017 intitulé "Les Etats-Unis autorisent le premier médicament connecté", nous, associations de patients, personnes utilisant l'antipsychotique "Abilify" dont il est question, simples citoyens, avons été révoltés par une phrase injurieuse à l'encontre les malades quels qu'il soient, dès le début de l'article :

"Les médicaments seront bientôt plus intelligents que les malades"

Dans le contexte d'un antipsychotique, d'une psychiatrie en grande difficulté, et de personnes en difficulté bien plus grande, ce trait que vous qualifierez peut-être d'humour ou de second degré, n'est pas plus drôle ni subtil que certaines déclarations sur les fours crématoires et autres "détails de l'histoire". Il signifie tout simplement que, pour l'auteur, les "malades" concernés sont des idiots. Preuve que l'auteur ne connait absolument rien aux troubles mentaux ni à leur traitement. Est il utile de rappeler que nombre de Prix Nobel de Sciences, et d'Economie, ont souffert à un moment ou à un autre, de troubles psychiques ou mentaux ?

Messieurs Nicolas BEYTOUT et Francis MOREL, nous sommes persuadés qu'autour de vous, dans votre proche entourage, sinon vous mêmes, beaucoup sont choqués par cette phrase inacceptable. Les troubles mentaux, légers ou graves, peuvent arriver à toute le monde, à vous , à vos enfants, sans pour autant qu'ils vous rendent stupides. S'il vous faut une preuve, lisez nous.

Nous vous demandons de publier dans les jours à venir (et non dans un mois), un encadré clair et avec un titre non équivoque, des excuses auprès de l'ensemble des citoyens prenant ou ayant pris un jour un médicament psychotrope, c'est à dire la majorité de la population. Nous vous demandons également de faire figurer dans cet encadré la liste de toutes les associations signataires de la présente pétition ainsi que leur coordonnées, afin que vos lecteurs confrontés pour eux-même ou dans leur famille à des troubles psychiques, sachent à qui s'adresser près de chez eux.

Nous ferons valoir cette demande par tous moyens nécessaires et légaux.

Veuillez agréer, Messieurs, l'expression de notre haute considération.

Les signataires.

Référence de l'article incriminé :
Les Etats-Unis autorisent le premier médicament connecté



Association compte sur vous aujourd'hui

Association NEPTUNE a besoin de votre aide pour sa pétition “Francis MOREL: "Les médicaments seront bientôt plus intelligents que les malades"”. Rejoignez Association et 62 signataires.