Petition Closed
Petitioning Francette Hainry

AIDEZ NOUS A SAUVER LE MUSÉE "VIVANT" DE L'ECOLE PUBLIQUE DE LAVAL (MAYENNE)

Le musée, le seul de cette importance existant dans les Pays de Loire, occupe depuis 1988 une ancienne école située sur le site de Bel Air et compte trois salles d'exposition. Il accueille chaque année entre 3 400 et 3 500 visiteurs, dont plus de 2 500 élèves. Le musée possède un patrimoine culturel inestimable et rare qui serait impossible à reconstituer aujourd'hui. Nous le mettons gratuitement à disposition des chercheurs nationaux et des groupes scolaires qui viennent nous rendre visite.

L'Association "négocie" son avenir depuis 18 mois avec la ville de Laval. Raison officielle avancée par la municipalité : réaliser des économies pour les contribuables. Coût salarial du musée en 2015 : 52 centimes d'euro par habitant et par an. Une fortune !

En janvier, on nous a annoncé que nous était retirée, au 31 juillet 2016, la personne d'accueil mise à disposition par la ville. Dernièrement, nous venons de découvrir que nous serions éjectés du site en octobre prochain. La municipalité veut y installer une maison de quartier.

En quelques mois, nous sommes ainsi devenus les moutons noirs de la municipalité. Questions annexes : Que fait-on des collections ? On les entrepose dans une cave ? On disperse ce précieux patrimoine ? Qu'en penseront les donateurs, les municipalités, les administrations qui ont cru en notre action et nous ont confié tout ce matériel ?

Les bénévoles qui ont travaillé gracieusement au musée, depuis plus de 10 ans pour certains, se rendent compte que leur travail n'aura servi à rien.

 

This petition was delivered to:
  • Francette Hainry

    Francette HAINRY started this petition with a single signature, and now has 784 supporters. Start a petition today to change something you care about.




    This petition can’t win without you

    Add your name to help “Francette Hainry: AIDEZ NOUS A SAUVER LE MUSÉE "VIVANT" DE L'ECOLE PUBLIQUE DE LAVAL (MAYENNE)” win today. Every signature matters.