Retrait de l'article sur le Cake Design de Lisa Beaujour et droit de réponse

0 a signé. Allez jusqu'à 2 500 !


Madame, Monsieur,

Je vous contacte car je souhaite exercer un droit de réponse et de rectification concernant le « reportage » et l’ « article » de votre « journaliste » Lisa Beaujour intitulé « Gâteaux cake design : du plaisir pour les yeux, pas pour l'estomac ! ».

Les guillemets sont volontaires. Je commencerai par partir de la fiche métier du/de la journaliste pour vous expliquer pourquoi.

« Le (la) journaliste cherche des sujets, recueille des informations à destination d’un public choisi, les vérifie, trie et rédige. »

Déjà, Lisa Beaujour, ne s’est pas employée bien longtemps à vérifier son information. Dans le corps de son article, elle nous parle de « pâtisseries tout en sucre venues des États-Unis ». Si elle avait ne serait-ce qu’un minimum potassé son sujet, elle saurait que le cake design est né en France au Moyen Âge puisqu'une recette de pâte à sucre apparaissait dans le Traité des Fardements et Confitures de Michel de Notre Dame dès 1555… Mais l’erreur est humaine, passons sur ce point.

« Le journaliste vérifie ses sources… »

Elle ne l’a pas fait, puisqu’elle confond une Cake Designer renommée avec une simple visiteuse, mais nous y reviendrons.

« …ainsi que la fiabilité des informations recueillies afin de ne pas divulguer des éléments incomplets ou erronés à ses lecteurs. »

Sur cette partie, je m’interroge… Qu’en est-il lorsque le/la journaliste manipule et travesti volontairement son information ?

Alors je vous vois venir avec vos gros sabots. Lisa Beaujour est avant tout blogueuse et s’emploie à créer un contenu satirico-humoristique à la Jules Edouard Moustique. Mais déjà, pour faire du Jule Edouard Moustique, il faut en avoir le talent ! Et je vous arrête tout de suite : Lisa Beaujour se présente comme une journaliste (pas une humoriste, pas une chroniqueuse) venant de la très sérieuse (en tout cas je le pensais jusqu’à ce jour) France Info. Il est tellement facile de tendre un piège en montrant patte blanche !

Donc, vendredi dernier, Lisa Beaujour est venue nous rencontrer sur l’un des seuls salons dédiés à la pâtisserie créative en France : Sugar/Expogato 2018. Elle nous a abordés toute souriante, toute sympathique en disant vouloir faire un reportage sur le Cake Design. Et nous y avons cru.

Sauf que Lisa Beaujour avait déjà décidé de mettre à mal le Cake Design avant même d’entrer dans le salon et de démontrer que les gâteaux cake design sont à la limite du dangereux pour la santé !

Nous sommes donc passés les uns après les autres derrière son micro.

Elle a tout d’abord piégé la responsable France du Cake Masters Magazine – qui, soit dit en passant, est en difficulté dans l'hexagone, et votre affaire ne l'aide pas. Elle a tout de même réussi à faire dire à une personne qui gagne sa vie grâce au Cake Design qu’il n’était pas conseillé d’en manger. Douée, très douée… Sauf que le Magazine en a les moyens et lui prépare déjà très certainement une cinglante mise au point.

Elle a ensuite piégé les employés d’Alphabet Moulds, une entreprise anglaise fabriquant des moules en silicone. Elle a demandé à goûter des moulages de démonstration, oui : ceux-là mêmes qui restent à l’air libre, à la poussière et sont tripotés par des milliers de badauds. L’employé lui a tout naturellement répondu que non, elle ne pouvait pas goûter.

Elle est ensuite venue me voir. Moi, Sébastien, bloggeur trahi par sa propre espèce… Car oui, je me suis moi aussi fait piéger. J’avais pourtant bien vu où elle voulait en venir avec son « mais ça ne se mange pas » insistant. Je lui ai sorti le grand show, je lui ai tout expliqué, les ingrédients, les matières, les process, le respect des normes HACCP, etc., etc. Pas loin de 10 minutes d’interview résumées en une phrase « ce serait dommage de les manger ». Car oui, manger des modelages en sucre qui ont demandé des dizaines d’heures de travail, c’est dommage ! Demanderiez-vous à un chocolatier de vous faire goûter sa pièce en chocolat au salon du chocolat ? Bien sûr que non !

Lisa Beaujour a poursuivi en rencontrant Natalia Da Silva, une pointure du Cake Design. Uruguayenne, elle ne maîtrise pas les subtilités du français. Qu’il est facile de piéger quelqu’un qui ne parle que peu la langue ! Et pourtant, le message de Natalia était clair : non, il n’est pas possible de manger une pâte à sucre de démonstration avec laquelle on a modelé pendant des heures pour montrer son savoir faire aux visiteurs.

Elle a terminé par Magali Manca Ques, une des meilleures Cake Designer du pays. Elle l’a d’ailleurs confondue avec une visiteuse ! Magali lui a expliqué les tenants et les aboutissants d’une autre pièce d’exposition. Elle lui a expliqué que les sculptures sont recouvertes de pâte à sucre et travaillées comme de véritables gâteaux, mais, pour éviter le gaspillage et pour permettre aux modelages de tenir 3 jours à la chaleur, leur structure intérieure était en polystyrène. Mais toute cette explication a, encore une fois, été coupée au montage. Et Lisa a sournoisement fait dire à Magali qu’elle préférait manger un éclair au chocolat que ces sculptures… Lisa savait-elle seulement qu’à cause d’elle Magali a été insultée et harcelée par toute la communauté du Cake Design ? A-t-elle seulement imaginé les larmes qu’elle a provoquées ? La colère de son mari face au déferlement de haine ?

Par contre, bizarrement, Lisa Beaujour s’est bien gardée de rendre visite aux stands où était en vente de véritables gâteaux tout à fait « dégustables ». Ne les a-t-elle pas trouvés dans cet immense salon ? Ou est-ce que les trouver aurait desservi la thèse qu’elle s’employait à démontrer ?

De toute évidence, la communauté du Cake Design ne va pas laisser passer la volonté de nuire totalement gratuite de Lisa Beaujour. Le Cake Design en France est un artisanat émergent qui a du mal à se faire sa place à côté d’une tradition pâtissière française surprotégée. Les Cake Designers sont souvent des reconvertis passionnés ; avocats, biologises, communicants, etc, etc. Tous ces gens ont choisi de se lancer dans un métier difficile par passion. Et peu d’entre eux bouclent leurs fin de mois, malgré les 50, 60, 70 heures hebdomadaires passés dans leur labos. Ce salon du Cake Design est l’occasion pour eux de parler de leur passion mais aussi et surtout de leur gagne-pain. Alors non, ils ne sont pas prêts à laisser Lisa Beaujour donner de grands coups de pieds dans leurs bourses sans broncher.

Nous nous organisons donc (une pétition sera lancée dans la foulée) pour demander à France Info :

1.      De retirer immédiatement le reportage et la vidéo de Lisa Beaujour

2.      De rectifier en diffusant l’intégralité des propos récoltés

3.      D’offrir un droit de réponse à Wendy Brobbey, à Alphabet Moulds, à Sébastien Haramendy, à Natalia Da Silva et à Magali Manca Ques.

Aidez l’artisanat en France au lieu de l’enfoncer !

En vous remerciant par avance de votre compréhension.



Sébastien compte sur vous aujourd'hui

Sébastien Haramendy a besoin de votre aide pour sa pétition “France Info: Retrait de l'article sur le Cake Design de Lisa Beaujour et droit de réponse”. Rejoignez Sébastien et 1 771 signataires.