Concentrez les ABF sur les VRAIS SUJETS d'esthétique architecturale

0 a signé. Allez jusqu'à 200 !


Madame la Ministre,

Monsieur le Ministre,

En France, lorsque vous souhaitez réaliser des travaux que tout le monde verra (par exemple la réfection de la devanture de votre magasin, ou le changement de vos fenêtres), vous êtes tenu d'en demander l'autorisation. Celle-ci peut vous être refusée.

En France vous aurez à laisser courir deux à trois mois de loyer avant de commencer les travaux de votre devanture... le temps nécessaire à l'ABF de décider si vous aurez gain de cause ou non.

En France, vous aurez beau expliquer votre projet et le faire mettre au point par un architecte (celui qui vous aura convaincu de formuler une demande), le refus que vous essuierez ne sera jamais motivé; tout au mieux vous recevrez une vague contre proposition... en réalité un ordre, sans appel, sans explication, et sans considération d'une quelconque contrainte budgétaire.

En France si votre voisin a réalisé des travaux disgracieux en plein secteur protégé Monuments Historiques et sans formuler de demande préalable auprès de sa Mairie, il ne se passera rien. L'ABF se concentrera plutôt sur le refus qu'il vous a opposé, à vous, en vous menaçant, par mise en demeure, d'une amende de 200€ par jour ! Il avait raison le voisin...

En France, les architectes et designers n'arrivent plus à convaincre leurs clients de formuler une demande préalable pour autorisation de travaux de modification de façade. Ces derniers sont dégoutés. Les ABF se comportent comme des rois, et, pour beaucoup, ne se concentrent pas là où sont les vrais sujets esthétiques pérennes. Pendant que des centres-villes se laissent défigurer, les ABF empêchent la réalisation de projets très simples et par essence éphémères: Le PVC pullule aux façades des anciennes demeures avec pléthore de clôtures, fenêtres, portails et bardages plastiques qui resteront au moins cent ans (économie d'impôts à l'appui!), mais dans le même temps on ordonne la dépose d'une enseigne traditionnelle en bois sur une petite boutique de quartier. Mais celles des voisins, posées à la sauvage, en bon plastique imprimé, perdurent sans encombres...

Madame la Ministre, Monsieur le Ministre, peut-on enfin sortir de ce système ubuesque absurde où certains bénéficieraient de passe-droits ou de bras plus longs... ?

Nous demandons simplement:

- des RÈGLES CLAIRES et directives cohérentes (demander, par exemple, une référence RAL réputée pour peinture epoxy quand on doit peindre une façade traditionnelle bois c'est juste aberrant et sans nuance) afin de préparer au mieux les dossiers,

- des FORMULAIRES DÉDIÉS aux boutiques de centre ville avec des démarches simplifiées pour les simples remises en peinture,

- des DÉMARCHES DÉMATÉRIALISÉES et fichiers pdf interactifs (peut-on enfin cesser ces dossiers papier couleur en cinq exemplaires !!! ),

- des rendez-vous SUR PLACE quand une médiation préalable est nécessaire à la simplification des démarches,

- et enfin, des RÉPONSES RÉDIGÉES ET MOTIVÉES, à nos demandes, pour éviter les aller-retours administratifs sans fin. Le refus simple est insupportable et témoigne de pratiques d'un autre temps.

Vous remerciant pour votre aide,

 



Emmanuelle compte sur vous aujourd'hui

Emmanuelle VILLANEAU a besoin de votre aide pour sa pétition “Françoise Nyssen & Jean-Louis Borloo: Concentrez les ABF sur les VRAIS SUJETS d'esthétique architecturale, halte à l'autoritarisme.”. Rejoignez Emmanuelle et 187 signataires.