Non à la hausse des tarifs de stationnement à Dijon !

0 a signé. Allez jusqu'à 2 500 !


Le stationnement devient de plus en plus difficile dans de nombreux quartiers de Dijon, en raison d’un manque de places aménagées, payantes ou non. C’est le fruit d’une politique délibérée.
En ce début d’année 2018, les tarifs explosent : 30 € pour une durée de 2 h 30 en zone courte durée (ou de 9 heures en zone longue durée). L’amende de 17 € est remplacée par un forfait post-stationnement de 30 €, qui peut le cas échéant être infligé plusieurs fois par jour.
Dijon a voulu suivre les augmentations de tarifs pratiquées par les grandes métropoles comme Paris et Lyon, tandis qu’une métropole comparable à la nôtre comme Nancy a choisi de les baisser.
En outre, le contrôle du stationnement est transféré à un délégataire privé, déjà gestionnaire des autres services de mobilité, qui se voit assigné l’objectif de faire du chiffre.
Nous sommes totalement opposés à cette politique, pénalisante financièrement pour une majorité de Dijonnais et préjudiciable au dynamisme et à l’attractivité de Dijon. Les professionnels de santé ou les aides à domicile vont avoir de plus en plus de mal à assurer leurs interventions au service de la population.
Si nous sommes favorables à un usage raisonné de la voiture, nous ne pouvons accepter que l’automobiliste, qui n’a parfois pas d’autres alternatives, soit traité comme une vache à lait ou un bouc émissaire.
Nous vous invitons à dénoncer la politique du stationnement mise en œuvre à Dijon et à demander que les nouvelles mesures tarifaires soient revues à la baisse, en s’inspirant du modèle de Nancy.


Emmanuel BICHOT, président d’Agir pour Dijon



Emmanuel compte sur vous aujourd'hui

Emmanuel BICHOT a besoin de votre aide pour sa pétition “François Rebsamen: Non à la hausse des tarifs de stationnement à Dijon !”. Rejoignez Emmanuel et 2 322 signataires.