Nous demandons la destitution du ministre de la famille, Mathieu Lacombe!

0 a signé. Prochain objectif : 5 000 !


Pour la seconde fois, le ministre de la famille du Québec, Mathieu Lacombe, ne respecte pas sa parole.

Tout d'abord, dans une vidéo s'adressant aux parents utilisateurs des services de garde, M. Lacombe avait affirmé (et je cite) : "Le retour en service de garde est d'abord et avant tout volontaire. Donc, si vous décidez de ne pas réintégrer votre enfant, votre place sera maintenue jusqu'au 1er septembre, SANS QUE VOUS AYEZ DE FRAIS À PAYER." 

Pourtant, il est revenu sur sa parole en prétextant avoir fait une erreur. Les parents doivent donc recommencer les versements de la contribution parentale, dès que les services de garde retrouveront leur ratio de 100% (le 22 juin en zone froide et le 13 juillet, en zone chaude). Ce qui pourrait signifier des frais s'élevant jusqu'à 425.85$, pour ces parents.

 

Puis, dans une autre vidéo, il a affirmé (et je cite): "Depuis maintenant la fermeture du réseau, on a été présents pour payer les contributions des parents. Donc au total, on l'aura fait sur une période de plus de 3 mois." Lorsque nous faisons le calcul, cette période de 3 mois nous amène après le 13 juin, au retour du ratio à 100% (donc jusqu'au moment où les parents recommenceront à faire les versements.).

Pourtant, il a décidé de ne plus verser la contribution pour les enfants absents qui pourraient être inclus dans le ratio des différentes phases. Il a même prétendu que la FIPEQ (Valérie Grenon, en particulier) aurait mal interprété ses propos! Ce changement pourrait entraîner des pertes de revenu (ce qu'il avait pourtant promis d'éviter!) aux responsables en service de garde d'un montant pouvant atteindre 893.45$ (milieu à 6 enfants) ou 1377.75$ (milieu à 9 enfants), en zone froide. Ces responsables n'ont pas les moyens d'assumer de telles pertes financières, surtout que ceux qui ont ouvert en service de garde d'urgence n'ont reçu aucune prime Covid. De plus, leur convention collective est échue depuis plus d'un an et deux mois et aucune offre décente ne leur a encore été proposée! 

La CSQ avait obtenu un vote de grève illimitée, juste avant la crise de la Covid-19, qui a été mise en suspens. De tels affronts ne font qu'envenimer la situation!

Ces changements de cap de la part du ministre de la famille sont inacceptables et doivent être corrigés! Sinon, nous demandons la démission ou la destitution de M. Mathieu Lacombe, le plus tôt possible!