La Centrale de Cordemais doit vivre !

0 a signé. Allez jusqu'à 500 !


Le Président de la République a annoncé, dans le cadre de la Programmation Pluriannuelle de l’Energie (PPE), la fermeture des quatre centrales à charbon françaises d’ici 2022, dont celle de Cordemais, ignorant le projet Ecocombust aujourd’hui expérimenté.

Cette décision ne tient pas compte de la position centrale de Cordemais dans l’alimentation en électricité du pays et de notre Région, plus particulièrement en période de pic de consommation. Par deux fois, en janvier 2017 et en février 2018 le black-out a été frôlé.

La centrale de Cordemais c’est plus de 1500 emplois directs et indirects ! Sa fermeture aurait un impact retentissant sur les activités économiques du territoire (bassin de vie, bassin industriel, activités portuaires).

La centrale de Cordemais à de l’avenir et ses salariés doivent être entendus et soutenus ! Ils ont l’appui de l’ensemble des collectivités territoriales du territoire. Et pour cause puisqu’ils proposent des projets d’avenir (avec la biomasse ou encore la séquestration de CO2).

C’est pourquoi, nous demandons au gouvernement de renoncer à la fermeture de la centrale de Cordemais pour assurer l’avenir énergétique de nos territoires.



SEASSAU compte sur vous aujourd'hui

SEASSAU AYMERIC a besoin de votre aide pour sa pétition “françois de rugy: La Centrale de Cordemais doit vivre !”. Rejoignez SEASSAU et 444 signataires.