Fin du blocage à SciencesPo : faisons entendre la voix de la majorité silencieuse!

0 a signé. Allez jusqu'à 100 !


SciencesPo est actuellement bloqué par un collectif de quelques dizaines de militants. Refusant de débattre et de respecter les principes de la démocratie, ces militants opposés à la loi ORE, à la politique du Président de la République, chose tout à fait légitime si telles sont leurs convictions, empêchent la majorité des étudiants de se rendre à leur cours et entravent le bon déroulement de leur scolarité. 

Que des opposants politiques à Emmanuel Macron manifestent, c'est leur droit le plus strict,  et il est garanti par la Constitution. Mais bloquer une école qui n'a eu de cesse de favoriser les débats, la pluralité des idées et l'égal respect des individus, c'est plus que regrettable. Les Assemblées Générales comptent peu d'étudiants présents, beaucoup sont bloqués à l'entrée et une forme de sélection est orchestrée par les organisateurs pour maintenir leur hégémonie en leur sein. Dommage que l'expression démocratique soit prise en otage. Un sondage mis en place par l'administration et auquel ont répondu plus de 6 000 étudiants soit 30 fois plus de personnes qu'aux AG, a clairement montré l'aspect minoritaire du mouvement puisque 67,2% d'entre eux ont demandé la fin du blocage.

Pour toutes ces raisons, et parce que nous croyons intimement dans la démocratie et le respect de la légalité, nous demandons à l'administration de prendre ses responsabilités pour assurer le déblocage de notre école et nous exigeons des bloqueurs, le respect de la parole de la majorité des étudiants.

Cette pétition est portée par le syndicat étudiant "Nova" et est ouverte à tous les étudiants qui croient dans le débat et le pluralisme des idées.



Rémi compte sur vous aujourd'hui

Rémi LAVENANT a besoin de votre aide pour sa pétition “Frédéric Mion: Fin du blocage à SciencesPo : faisons entendre la majorité silencieuse!”. Rejoignez Rémi et 34 signataires.