Non aux cirques animaliers dans la ville de Douai

0 a signé. Allez jusqu'à 1 000 !


Monsieur le Maire de Douai, Mesdames et Messieurs les conseillers municipaux,

Nous soussignés, demandons à la ville de Douai de ne plus accorder d’autorisation aux cirques utilisant des animaux dans le respect de l'article L.214.1 du code rural stipulant que « Tout animal étant un être sensible doit être placé par son propriétaire dans des conditions compatibles avec les impératifs biologiques de son espèce » ce qui n’est pas le cas pour ces animaux.

Le message de 107 vétérinaires français au ministre de la Transition écologique et solidaire pour l’appeler à interdire les cirques utilisant des animaux sauvages en France :

« Nous, vétérinaires exerçant en France, nous souhaitons vous apporter notre avis de professionnels sur la condition des animaux captifs dans les établissements itinérants. Celui-ci est très clair : la détention, le transport et le dressage des animaux utilisés dans les cirques infligent à ces êtres sensibles des restrictions comportementales, sociales et physiques et donc de la souffrance. »

En effet, les animaux de cirques sont dressés par la peur et subissent de nombreuses violences physiques et psychologiques (fouet, lasso, barre de fer, pointes piquantes, rester enfermés dans le noir de longues heures, privés de nourriture). Des animaux sauvages dont l'habitat naturel fait des hectares entiers se retrouvent dans des cages exiguës et servent d'esclaves pour être diverti. C'est un plaisir égoïste dont on pourrait parfaitement se passer, la preuve en est que de nombreux cirques décident tout simplement de ne plus se servir d'animaux sauvages en captivité.

Le comportement d'une grande tristesse que nous pouvons observer en passant devant les cages d'animaux de cirque ou même lors d'une représentation est très commune chez ces êtres dotés de sensibilité. Elle est appelée la stéréotypie et désigne le fait de répéter sans cesse des comportements comme les tigres qui font toujours les mêmes allers-retours dans leur cage ou les éléphants qui balancent leur tête. Lorqu'on le voit en vrai ou en vidéo, on comprend bien que ce n'est pas un comportement normal et on ressent une profonde détresse psychologique. Tout cela provient de la privation sensorielle, le fait de priver ces animaux de leur instinct et conditions naturelles. Il est difficile de croire qu'une bête de 190 kgs enfermée dans une cage de 10m2 sans confort et avec énormément de nuisances sonores puisse être en bonne santé mentale.

L'Italie, la Belgique, l'Allemagne, l'Irlande et bien d'autres pays européens interdisent totalement les animaux sauvages dans les cirques. En France, ce sont aux communes de décider si elles autorisent ou non cette pratique.
Au 18 avril 2018, 100 communes françaises disent non aux cirques avec animaux. Nous demandons à ce que notre ville fasse de même en signant un arrêté municipal d'interdiction des cirques avec animaux et serve ainsi d'exemple aux autres communes de France.

OUI aux cirques mais sans animaux, sans souffrance, sans cruauté.

Très sincèrement et cordialement.

 

 

 

Sources : https://www.vegactu.com/actualite/plus-de-100-veterinaires-reclament-une-interdiction-des-cirques-animaliers-en-france-27185/

http://www.cirques-de-france.fr/les-communes-qui-agissent-en-faveur-des-animaux

/!\ Contenu déconseillé au plus sensibles /!\ Cette vidéo d'une minute de l'association PETA révèle la cruauté infligée aux animaux de cirques : http://action.petafrance.com/ea-action/action?ea.client.id=45&ea.campaign.id=30841

« Les animaux ne nous appartiennent pas et nous n’avons pas à les utiliser pour notre divertissement. »



Aure compte sur vous aujourd'hui

Aure BOICHARD a besoin de votre aide pour sa pétition “Frédéric Chéreau Maire de Douai: Non aux cirques animaliers dans la ville de Douai”. Rejoignez Aure et 804 signataires.