Arrêtez la vente de places pour les spectacles de #Dieudonné !

0 a signé. Allez jusqu'à 500 !


Le dimanche 11 janvier 2015, des millions de Français, de toutes origines et de toutes confessions, sont descendues dans la rue pour montrer qu'ils refusaient de céder face au terrorisme, qu'ils refusaient de céder à la peur. Un magnifique symbole d'union nationale !

Il aura fallu que l'humoriste controversé Dieudonné, condamné à plusieurs reprises pour propos antisémites et qui participait à la « Marche républicaine », vienne entacher celle-ci par une provocation indigne dont il est coutumier.

Une fois rentré chez lui, il s'est fendu d'un post odieux sur sa page Facebook : « Après cette marche historique, que dis-je... Légendaire ! Instant magique égal au Big Bang qui créa l'Univers ! ...ou dans une moindre mesure (plus locale) comparable au couronnement de Vercingétorix, je rentre enfin chez moi. Sachez que ce soir, en ce qui me concerne, Je me sens Charlie Coulibaly. »

Moins de deux heures après sa mise en ligne, Dieudonné a effacé message, déjà « liké » par plusieurs milliers de ses fans.

En publiant ce post ignoble sur sa page Facebook, Dieudonné fait dans l'infamie la plus odieuse, la plus condamnable. Si ce n'est pas de l'apologie d'acte terroriste, de quoi s'agit-il ? Il aura beau se draper dans ses oripeaux d'humoriste et évoquer la liberté d'expression pour justifier son geste mais plus personne ne sera dupe. 
 
Le fait qu'il ait effacé son post montre qu'il s'est rendu compte très rapidement qu'il pouvait être poursuivi en justice pour apologie d'acte terroriste. Mais le mal a été fait. Impossible de revenir en arrière. Ce serait beaucoup trop facile !

Quel manque de respect pour les cinq victimes innoncentes qui ont perdu la vie sous les balles lors des actions terroristes orchestrées par Amedy Coulibaly : Clarissa Jean-Philippe (agent stagiaire de police municipale à Montrouge), Yohan Cohen, Yoav Hattav, Philippe Braham et François-Michel Saada (qui se trouvaient dans le supermarché casher de la porte de Vincennes à Paris).

Une femme a perdu la vie car elle était policière. Quatre hommes ont perdu la vie car ils étaient juifs.

Le lundi 12 janvier 2015, le parquet de Paris a ouvert une enquête pour « apologie du terrorisme » (un délit pénal passible de 7 années d'emprisonnement et de 100.000 euros d'amende) à l'encontre de Dieudonné pour les propos qu'il a tenus sur sa page Facebook. Il aura beau se draper dans ses oripeaux d'humoriste et évoquer la liberté d'expression pour justifier son geste mais plus personne ne sera dupe.

Le même jour, Marc Ladreit de Lacharrière, dont le fonds d'investissement contrôle Vega, un exploitant de plusieurs Zénith, a donné des instructions à ses équipes pour « ne pas programmer le spectacle de Dieudonné » : «Je suis terriblement outré par le commentaire de Dieudonné sur Facebook « Je me sens Charlie Coulibaly. » En conséquence, j’ai demandé à mes équipes de faire le nécessaire, en liaison avec les différentes collectivités concernées, pour ne pas programmer son spectacle. » Une initiative qui mérite d'être saluée et dont de nombreuses sociétés devraient s'inspirer.

De nombreux personnes ont interpellé la FNAC pour savoir si, dans un tel contexte, elle allait continuer à vendre les places pour les spectacles de Dieudonné. L'enseigne n'a pas daigné répondre.

Nous demandons à la FNAC de ne plus vendre de places pour les spectacles de Dieudonné, visé par une enquête pour « apologie du terrorisme », et de se comporter en société responsable. La FNAC ne doit pas continuer à être associée à un personnage comme Dieudonné.

 



Giuseppe compte sur vous aujourd'hui

Giuseppe DI BELLA a besoin de votre aide pour sa pétition “@Fnac: Arrêtez la vente de places pour les spectacles de #Dieudonné !”. Rejoignez Giuseppe et 446 signataires.