Victory

Lycée Max Linder : NON à l'arrêt des enseignements européens, artistiques et culturels

This petition made change with 908 supporters!


C'est au cours de la semaine que j'ai appris sur les réseaux sociaux et dans la presse régionale la fermeture imminente et déjà annoncée des options artistiques et culturelles enseignées au lycée Max Linder (arts plastiques, cinéma, sections européennes), vous me direz, quel comble pour un lycée avec un nom pareil !

       

Photo Sud-Ouest, Stéphane Klein  

liens des articles publiés par le quotidien régional : 

Libourne : "lycée mort" à Max-Linder, les élèves manifestent

Libourne : de nouvelles actions prévues au lycée Max-Linder

Le lycée Max Linder fait de la résistance

Le lycée Max Linder menacé de perdre son emblématique option cinéma

Vidéo de la manifestation

 

Étudiants, élèves font part de leur volonté de créer une pétition sur le site change.org pour protester contre ce cloisonnement, cette fermeture d'esprit et ce repli sur soi que va provoquer la fermeture de ces ateliers et classes artistiques et culturelles.

 

Cet engagement pour les droits de l'homme, cet attachement viscéral aux valeurs de notre nation, que sont l'égalité des chances et l'accès à une éducation qui profite à chacun sont une priorité.

Avec cette pétition, nous pourrons ainsi montrer à quel point les 2000 élèves de Max Linder (mais aussi d'autres citoyens) tiennent à ces options artistiques et culturelles !

 

Quelques informations pour ce qui est de la disparition des sections européennes :  

 
cette année : suppression programmée des sections européennes à TRÈS court terme, effective dès l'année prochaine en seconde,

 

à la rentrée prochaine : disparition de la discipline non linguistique en seconde, maintien en 1ère et en terminale de la discipline non linguistique, Rectification datant du 3/02/2016 : Discipline non linguistique maintenues en seconde, première et terminale et heure de langue vivante européenne supprimée en seconde, première et terminale à la rentrée 2016-2017

 

en 2017-2018 : discipline non linguistique en terminale,

 

en 2018-2019 : fin des sections européennes.

 

 

Quelques remarques :

 

  • il semble que les sections européennes vont continuer à exister dans les grands lycées de Bordeaux (EIffel, Magendie, etc) 

conséquence : les lycées de Bordeaux centre vont devenir encore plus attractifs, les élèves urbains seront favorisés au détriment des élèves péri-urbains ou ruraux. Cherchez l'égalité des chances mise en avant par les instances! Les familles qui sont convaincues de  la validité de l'enseignement euro et qui en ont les moyens pratiques ou financiers contourneront la carte scolaire et mettront leurs enfants dans les lycées de la métropole bordelaise.

 

 

article d'Europe 1 Par Fabienne Cosnay avec Virginie Salmen : La disparition des classes européennes : une fausse bonne idée 

La réforme du collège, qui entrera en vigueur à la rentrée 2016, n'en finit pas de susciter des mécontentements. Dernier en date : la suppression annoncée des sections européennes. Dans ces classes, les élèves apprennent les langues vivantes de manière intensive, dès la sixième. Les collégiens font aussi l'apprentissage de l'histoire-géographie ou des sciences physiques, par exemple, via l'anglais ou une autre langue qu'ils ont choisie. Depuis sa création en 1992, le dispositif a rencontré un vrai succès puisqu'on compte aujourd'hui 5.800 sections européennes dans les collèges et lycée de France. Ce qui représente plus de 200.000 élèves chaque année.

Eviter les classes d'élite? La ministre de l'Education nationale justifie cette suppression en invoquant l'élitisme de ces sections européennes. Ces classes ne profiteraient, au final, qu'aux familles les plus aisées. "C'est un argument qui se retourne", estime Nicolas Barré, éditorialiste d'Europe 1. "Si l'enseignement public cesse d'offrir ce cursus à ces enfants de familles favorisées, ces derniers iront encore plus dans le privé et il y aura donc encore plus d'inégalités".

Des heures de langue en plus? La rue Grenelle justifie également cette suppression en brandissant la grande nouveauté de la réforme du collège : l'apprentissage d'une deuxième langue vivante dès la cinquième au lieu de la quatrième. Les élèves auront 2 h 30 hebdomadaires de LV2 en cinquième, et autant en 4e et 3e - soit 7 h 30 au total, contre 6 heures aujourd’hui. Sans compter le temps passé pour la première langue vivante qui ne change pas : 4h en sixième, puis 3h à partir de la cinquième.

Les autres langues délaissées ? Au collège International de Fontainebleau, enseignants et parents d'élèves sont vent debout contre cette réforme. Cette prof d'allemand pointe un réel handicap pour la France si on supprime ces sections. Les élèves n'apprendront plus que l'anglais et les autres langues étrangères seront encore plus délaissées. "Apprendre l'allemand, le russe, le portugais en 2h30, ce n'est pas possible. On va se rendre ridicules aux yeux des étrangers. On va 'baragouiner' les langues étrangères", déplore cette enseignante.

 



Today: Romain is counting on you

Romain Knockaert needs your help with “Florent Boudie, Najat Vallaud-Belkacem: NON à la fermeture des classes européennes, artistiques et culturelles au Lycée Max Linder”. Join Romain and 907 supporters today.