Petition Closed
Petitioning Florence Robine, Rectrice de l'Académie de Créteil

Nous ne voulons pas rester les sacrifiés de la réforme de la formation des enseignants

 Se former nécessite d'en avoir le temps !

 

Nous sommes censés être les dernier-e-s sacrifié-e-s de la réforme de la formation engagée en 2010. Recruté-e-s à la rentrée 2013, nous sommes placé-e-s presque à plein temps devant nos élèves en collèges et lycées. La petite décharge de service qui correspond à un temps de formation est loin de suffire, décharge dont les professeurs documentalistes et les lauréats des concours réservés ne bénéficient même pas. Tous les stagiaires ont droit à une réelle formation ! Surchargé-e-s de travail, nous sommes souvent amené-e-s à choisir : préparer nos cours et corriger nos copies, ou assister aux formations proposées.

 

C'est de temps dont nous avons besoin ! La solution aurait été de nous affecter sur des 1/3 de postes comme c'était le cas avant la réforme de l'entrée dans le métier. Faute au Ministère de l'avoir admis avant la rentrée, le Rectorat doit maintenant améliorer concrètement nos conditions de stage.

 

Nous demandons que les contenus de formation répondent aux besoins des stagiaires plutôt qu’aux injonctions institutionnelles. Le calendrier de formation devrait être élaboré après discussion avec les stagiaires, afin notamment de rendre plus cohérente l’articulation entre formation disciplinaire et transversale. Il a été demandé à certains stagiaires de former des collègues contractuels admissibles ; cette charge ne peut incomber à des entrants dans le métier.

 

Pour des conditions sereines de formation

 

Nous demandons que tou-te-s les stagiaires soient visité-e-s à deux reprises par les formateurs de l'ESPE avant les inspections de titularisation, que ces visites soient considérées comme des entraînements et qu’à ce titre l’avis de l’inspection ne se base pas sur ces rapports.

 

Nous demandons être averti-e-s deux semaines avant ces inspections.

 

Nous demandons que tou-te-s les stagiaires aient accès, au fil de l'année, aux différents rapports et documents d'évaluation rédigés par le tuteur ou la tutrice et par le chef d'établissement.

 

Pour une entrée progressive dans le métier

 

Le temps que l'on ne nous a pas donné cette année, il faut nous le donner l'an prochain !

 

Pour les stagiaires 2010, 2011 et 2012, la première année de titulaire a souvent ressemblé à une deuxième année de stage par sa brutalité et la charge de travail qu'elle imposait... mais une année de stage en pire, sans aucune formation, sans aucune décharge, sans aucun accompagnement.

 

Nous demandons à bénéficier d'une décharge de service de 3 heures pendant notre première année de titulaires et d'une formation en rapport avec notre première affectation.

 

Nous demandons que, dans ce premier poste, il soit tenu compte de notre situation en réduisant le nombre de niveaux que nous aurons à prendre en charge.

 

 Enfin, il faut tenir compte des erreurs du passé : l'entrée dans le métier des futur-e-s enseignant-e-s et CPE ne doit plus être sacrifiée à cause de considérations budgétaires. Tou-te-s les stagiaires doivent, à la rentrée prochaine, bénéficier d'une décharge de service de 2/3, quelle que soit la session du concours présentée. Cela concerne notamment les lauréat-e-s du concours 2014 anticipé, recruté-e-s comme contractuel-le-s à la rentrée 2013.

 

 * Cette pétition des professeurs et CPE stagiaires de l'Académie de Créteil est soutenue par les sections académiques du SNES-FSU, du SNEP-FSU, du SNUEP-FSU, de la CGT éduc'action, de Sud Education, du SNFOLC, du SNETAA-FO, du Sgen-CFDT et du SE-UNSA.

 

This petition was delivered to:
  • Florence Robine, Rectrice de l'Académie de Créteil

    Stagiaires Créteil started this petition with a single signature, and now has 119 supporters. Start a petition today to change something you care about.