Non à la suppression des contrats d'utilité publique !

0 a signé. Allez jusqu'à 500 !


Le Gouvernement vient de décider, dans la torpeur de l’été et sans consultation préalable avec les collectivités, associations et autres structures intéressées, la suppression, à terme, des contrats aidés.

Principalement destinés aux moins de 26 ans ou aux demandeurs d’emploi en difficulté d’insertion, ces contrats d’accompagnement dans l’emploi (CAE), contrats uniques d’insertion (CUI) et autres contrats d’avenir s’adressaient, de fait, à un public fragilisé qui va se retrouver, demain, en plus grande difficulté encore.

280 000 familles sont ainsi concernées au niveau national.

Sans parler des collectivités et des associations, qui vont voir disparaitre des postes clé de leur fonctionnement : écoles, structures périscolaires, associations d’action sociale… qui comptent parmi les principaux employeurs de ce type de contrats.

Dans ce contexte, les élus locaux n’ont pas fini de faire entendre leur voix. L’Association des Maires de France et de nombreux élus, à titre individuel et toutes tendances confondues, ont déjà interpellé le Premier  ministre  et la ministre du Travail.

Unissons-nous afin d’obtenir, à tout le moins, un moratoire sur cette décision, et un examen plus approfondi des solutions alternatives à la suppression de ces contrats aidés.

Car ce  n’est pas l’utilité de ces contrats qui est en cause, mais le statut de ces emplois qui, bien souvent, viennent compenser les manques des politiques publiques.



Fabien compte sur vous aujourd'hui

Fabien THIÉMÉ a besoin de votre aide pour sa pétition “Fabien Thiémé dit "Non à la suppression des contrats d'utilité publique !"”. Rejoignez Fabien et 230 signataires.