Déni de démocratie Paris 1: pour la démission de la Vice-Présidente CFVU Mme Le Flanchec

Déni de démocratie Paris 1: pour la démission de la Vice-Présidente CFVU Mme Le Flanchec

0 a signé. Prochain objectif : 500 !
Quand elle atteindra 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !
petitionsparis1 DENIDEMOCRATIE a lancé cette pétition adressée à Etudiant·e·s et personnels de l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Pétition : Stop au déni de démocratie à l'Université Paris 1 !


Pour la démission immédiate de Madame Alice Le Flanchec, vice-présidente de la CFVU de l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, et la reprise des débats au sein de la CFVU

Nous condamnons avec la plus grande fermeté l'insupportable déni de démocratie universitaire dont a fait preuve la Vice-Présidente Mme Le Flanchec lors de la CFVU du 30 avril 2020 :
    
    . Dès l'introduction au point de l'ordre du jour consacré aux modalités d'évaluation, Madame Le Flanchec a rejeté toute discussion de fond sur le texte de cadrage proposé par un collectif large d'élu.es étudiant·e·s, au motif de sa prétendue illégalité. Ce texte avait pourtant fait l'objet de vérifications par les services juridiques de plusieurs organisations syndicales étudiantes et enseignantes suite aux débats de la CFVU du 16 avril et du CA du 23 avril ;
    
    . Alors que certain·e·s élu·e·s invoquaient l'article 64 du règlement intérieur selon lequel un point ou un vote doit être ajouté à l'ordre du jour si une majorité d'élu·e·s en fait la demande, la Vice-Présidente a refusé de procéder au vote demandé ; 
    
    . Après le rejet du texte de cadrage proposé par la Présidence (par 21 voix contre, 15 pour, 1 abstention et 1 NPPV), Madame Le Flanchec a brutalement mis fin à la visioconférence, alors qu’une élue étudiante demandait à reprendre les débats pour mettre au vote le texte des élu·e·s étudiant·e·s, et que d'autres élu.e·s souhaitaient reprendre le texte rejeté en vue de le soumettre au vote point par point. En outre, cette coupure est intervenue 30 minutes avant l'horaire de fin indiqué sur la convocation officielle de cette CFVU (13H30).
    
Nous condamnons avec véhémence cette attitude honteuse pour notre université et estimons que Mme Alice Le Flanchec, en tant que vice-présidente de la CFVU, a gravement manqué à ses obligations. 

Nous soutenons l'ensemble des étudiant·e·s élue·s de la CFVU ainsi que nos collègues Biatss et enseignant·e·s élu·e·s au sein de cette instance qui ne cautionnent pas ces manœuvres autoritaires.

Pour l'ensemble de ces raisons, nous exigeons : 
    
    . la démission immédiate de Mme Le Flanchec en tant que vice-présidente de la CFVU
    . et la reprise sans plus tarder du dialogue au sein de la CFVU, seule instance compétente pour l'organisation et l'aménagement des modalités de contrôle des connaissances pour sortir de cette crise qui n'a que trop duré. 

0 a signé. Prochain objectif : 500 !
Quand elle atteindra 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !