Abandon de l'augmentation de la taxe foncière et des indemnités des élus maj. de Montrouge

0 a signé. Prochain objectif : 100 !


IMPÔTS A MONTROUGE :
A PEINE ELU, LE MAIRE SORTANT AUGMENTE LES IMPOTS DE 30 % ET AUGMENTE LES INDEMNITES DES ELUS DE LA MAJORITE DE 50 %

Lors de sa campagne électorale, Etienne Lengereau avait promis de « préserver votre pouvoir d'achat » et de « maîtriser les dépenses de la ville et la fiscalité ». Quelques semaines après son élection, le nouveau maire augmente les impôts locaux de 30%*, trahissant ainsi sa principale promesse de campagne.

Demain, les Montrougiens paieront donc 30 % d’impôts locaux en plus puisque la taxe foncière communale passe de 9,9 % à 12,9 %.

  • Un Montrougien propriétaire de son logement qui paie actuellement 200 € par an de taxe foncière communale payera demain 260 €, soit une augmentation de 360 € sur l’ensemble du mandat.
  • Les loyers et les charges de tous les locataires (particuliers et commerçants) augmenteront nécessairement puisque les bailleurs répercuteront à terme cette hausse sur leur locataire au moment du renouvellement du bail, au détriment du pouvoir d’achat des Montrougiens.

Le maire dépense l’argent de la ville sans compter en augmentant les charges de fonctionnement de la ville de près de 2,3 millions d’euros, et ce pour financer notamment une hausse des salaires de son état-major, les frais de communication du maire et les indemnités des élus.

Demain, les Montrougiens paieront au maire et à sa majorité municipale des indemnités dont le montant total aura augmenté de près de 50 %**.
Alors que nos concitoyens souffrent d’une crise sociale inédite, en raison des effets de la crise sanitaire et du COVID, cette décision est scandaleuse.

La dette de la ville augmente à mauvais escient. Le maire maintient son programme d’investissement à hauteur de + 120 M€ pour des projets somptuaires déconnectés des vrais besoins des Montrougiens, et ce en dépit de la survenance du COVID qui aurait nécessité de repenser le programme des investissements à venir.

Première force d’opposition à Montrouge, l’équipe de Demain Montrouge dénonce les mensonges de campagne d’Etienne Lengereau, sa gestion financière calamiteuse et son mépris des conditions de vie des Montrougiens.

Nous demandons au maire de Montrouge de :

  • Renoncer à l’augmentation de 50 % de l’enveloppe de l’indemnité des élus de la majorité
  • Renoncer à l’augmentation de 30 % de la taxe foncière, en évaluant les politiques engagées par la commune ces trois dernières années pour en dégager les points d’améliorations et d’économie afin de réallouer les ressources de fonctionnement en fonction de la conjoncture sociale
  • Revoir les choix d’investissements avec une approche « investissements de maintien du patrimoine communal » et « investissement du développement du patrimoine communal » en prenant le contexte actuel en compte.