Victoire

Donnez à la diaspora sénégalaise la possibilité constitutionnelle de choisir elle même ses propres députés à l'assemblée nationale

Cette pétition a abouti avec 37 signatures !


PETITION: PLAIDOYER POUR LA DIASPORA SENEGALAISE

Je suis sénégalais de l'extérieur. Je contribue à l'économie du Sénégal. Je suis décisif dans le choix du Président du Sénégal. Je veux contribuer aux décisions concernant les politiques publiques de mon pays.

La possibilité agitée d'un prochain référendum au Sénégal, sur la durée du mandat présidentiel est aussi une porte ouverte à la modification de la constitution et à l'inscription de mesures structurantes tirées de la CNRI (Commission Nationale de Réforme des Institutions). Pour les sénégalais de l'extérieur que nous sommes, la première mouture de la constitution du 22 Janvier 2001 ne faisait allusion ou ne mentionnait sa diaspora que dans les articles suivants:
Article14 :
"Tous les citoyens de la République ont le droit de se déplacer et de s'établir librement aussi
bien sur toute l'étendue du territoire national qu'à l'étranger."
Article 60-1:
"Le Sénat assure la représentation des collectivités locales de la République et des Sénégalais
établis hors du Sénégal."
L'article 60-1 fixe aussi l'âge des sénateurs en ces termes:
"Nul ne peut être élu ou nommé sénateur s’il n’est âgé de quarante ans au moins au jour du
scrutin ou de la nomination."
Ce dernier alinéa exclut de fait tous les jeunes leaders de la diaspora qui sont aujourd'hui de plus en plus nombreux à vouloir prendre leur destin de sénégalais de l'extérieur en main.
Le mode de désignation ainsi que les exceptions visant notre communauté diaspora peuvent toujours être spécifiés au vu de cet article 60-1.
On sait que le Sénat est une chambre qui peine encore à légitimer son existence, qu'elle est de fait ressuscitée ou supprimée au gré des fluctuations politiques ou conjoncturelles. A ce jour, les nouvelles dispositions de la constitution modifiée par l'Assemblée Nationale, avec la suppression du Sénat, ont actuellement éliminé cette représentation des sénégalais de l'extérieur, qui sont aujourd'hui cooptés de manière partisane à l'Assemblée Nationale où ils ne représentent en aucun cas la communauté diaspora, mais plutôt leurs basses préoccupations partisanes.
Puisque le bicamérisme n'est pas encore stabilisé au Sénégal et que la chambre décisionnelle est bien l'Assemblée Nationale, nous devons tous nous mobiliser pour faire inscrire dans notre constitution la possibilité ouverte aux sénégalais établis à l'étranger de choisir leur propres députés. Leur mode de désignation, leur nombre ou le quota qui leur sera ainsi alloué restera à déterminer dans le cadre d'une proposition de l’État, à négocier avec les représentants de la diaspora sénégalaise, ou à fixer en fonction des critères établis au moment de la création du CSSE(Conseil Supérieur des Sénégalais de l'Extérieur) par le gouvernement du Président Wade, ou selon n'importe quel type de désignation démocratique discutée en amont.
Ce combat, mené par la plupart des leaders d'opinion de la diaspora sénégalaise, est aussi une invitation à tous les sénégalais de la diaspora à signer cette lettre pétition pour que notre cause soit entendue et que cela soit un pas de plus vers l'organisation de notre communauté qui représente bien le tiers de la population sénégalaise et qui permet au Sénégal de pouvoir parler d'équilibre dans la balance des paiements en envoyant l'équivalent de 2 milliards de Francs CFA par jour au pays.
Pape SARR Nantes France
Secrétaire Permanent sortant
de la FSD internationale
www.sendiaspora.org
Membre du CR FSD France
www.sendiaspora.com
Consultant Formateur en Informatique,
Management de projets
et Développement Durable
http://formiddurable.webs.com/
07 82 48 37 70



Pape compte sur vous aujourd'hui

Pape SARR a besoin de votre aide pour sa pétition “Etat du Sénégal: Donnez à la diaspora sénégalaise la possibilité constitutionnelle de choisir elle même ses propres députés à l'assemblée nationale”. Rejoignez Pape et 36 signataires.