Ensemble refusons les fermetures des piscines de quartiers à Caen !

0 have signed. Let’s get to 1,500!


Le Maire de Caen, Joël Bruneau a décidé d’un vaste  plan de réduction du nombre de créneaux ouverts au public dans les piscines de quartier.

Fermeture de la piscine Grâce-de-Dieu tous les week-ends et en juillet et août. Fermeture de celle du Chemin-Vert  le dimanche après-midi.

Alors que ces équipements sont utiles et contribuent au dynamisme des quartiers, cette décision est choquante. 

La raison essentielle de ces choix réside dans la volonté de la ville de faire des économies sur le fonctionnement, ainsi que sur le personnel en le transférant des quartiers vers le Stade Nautique qui fonctionne en sous-effectif.

Cette décision entraîne un grave préjudice pour les usagers qui ont fait le choix de ces piscines de quartiers pour leur coût, moindre qu’en centre-ville, pour leur accessibilité et leur dimension humaine.

Les associations seront, elles aussi,  impactées par des changements d’heures et de lieux de pratique qu’elles devront imposer à leurs licenciés et bénévoles.

L’argument utilisé pour réduire les heures d’ouverture serait la baisse de fréquentation. Si cet élément est à prendre en compte, dans le même temps les feuilles de présence montrent que les  chiffres avancés par la mairie ne correspondent en aucun cas à la réalité.

La ville indique avoir pour  objectif de gagner un nouveau public. Est-ce crédible quand on ferme de très nombreux créneaux, quand aucune action d’animation et de promotion n’est envisagée ?

Que feront les familles et les jeunes qui n’ont pas la possibilité de partir en vacances et dont c’est le seul loisir ?

La natation est aussi un facteur de santé, or de nombreux usagers, notamment des femmes, ont déjà annoncé qu’elles arrêteraient leur activité.

La décision du Maire d’ignorer ces aspects est inacceptable.

La ville a une responsabilité vis-vis des quartiers populaires. Elle doit offrir à ses habitants l’accès à un service public de qualité et renforcé ; c’est tout l’inverse qu’elle met en œuvre. Cette politique  aggravera considérablement les inégalités. C’est inacceptable.

Nous  demandons :

- l’arrêt de ce projet et l’ouverture du dialogue avec les usagers, les personnels et les associations.
- l’ouverture d’une véritable concertation afin que l’ensemble des acteurs et utilisateurs  soient associés à l’élaboration d’un mode de fonctionnement respectueux de l’intérêt de  tous.

Amplifions la mobilisation pour refuser ce projet.

https://scontent-cdt1-1.xx.fbcdn.net/v/t1.0-9/31530742_10214550033738329_7849641079535042560_n.jpg?_nc_cat=0&oh=026cbf8ab5b8e19d8f82be711b4f2dd6&oe=5BB0D266

https://scontent-cdt1-1.xx.fbcdn.net/v/t1.0-9/33540703_10214724839548365_3900576954767638528_n.jpg?_nc_cat=0&oh=5891cf67b82880c9e26a00b9777729a4&oe=5BA797CB

 



Today: Guadalupe Geslin et Marie-Jeanne Gobert is counting on you

Guadalupe Geslin et Marie-Jeanne Gobert needs your help with “Ensemble refusons les fermetures des piscines de quartiers à Caen !”. Join Guadalupe Geslin et Marie-Jeanne Gobert and 1,091 supporters today.