Utiliser le montant des amendes pour un fonds d’urgence en faveur des soignants

0 a signé. Prochain objectif : 2 500 !


Nous souhaitons obtenir la création d’un fonds d’urgence pour l’amélioration des conditions de travail des soignants.

Il serait financé par le reversement de l’intégralité du montant des contraventions (406 283 procès-verbaux) dressées depuis l’entrée en vigueur du confinement, le 17 mars dernier.

À l’heure où le nombre de malades atteint du COVID-19 ne cesse d’augmenter sur nos territoires, les hôpitaux voient les moyens mis à leur disposition diminuer notamment en nombre de lits, de masques ; craignant dans certains cas une pénurie de médicaments.

« Dans la période que nous vivons où la primauté du collectif suppose l’effacement des individualités, la solidarité auprès de nos soignants doit être totale » souligne Loïc HERVÉ.

À situation exceptionnelle, mesure exceptionnelle ! Ainsi, Loïc HERVÉ demande à ce que soit mis en place un compte d’affectation spéciale afin de recevoir les recettes perçues pendant cette période de confinement, sans qu’elles ne soient retracées au budget général de l’État.