Unis pour la construction de la ligne 16 du Grand Paris dans son ensemble dès 2024!

0 a signé. Allez jusqu'à 500 !


Monsieur le Président de la République, Monsieur le Premier Ministre, 

La question de la condition des voyageurs franciliens est longtemps restée sans réponse malgré le rallongement conséquent des temps de transport résultant de la tension forte régnant sur l'immobilier de notre région. Des événements tragiques tels que ceux ayant conduit aux émeutes de 2005 en Seine-Saint-Denis ont mis en lumière l'isolement majeur dont souffre une frange de notre population. Le Grand Paris Express, chantier monumental décidé dès 2005, a offert depuis à nombre de ces "enclavés" l'espoir d'une vie d'égalité avec plus des 2 millions de personnes qui, au sein de notre capitale, jouissent au quotidien d'un réseau de transport exceptionnel. C'est d'ailleurs sur cet espoir d'intégration des populations que s'est fondée une partie de la candidature de la France aux Jeux Olympiques de 2024. La ligne 16 du Grand Paris reliant Saint Denis à Noisy-Champs est le symbole même de ce renouveau attendu. Elle doit permettre dès 2024 aux habitants des communes de Chelles, Montfermeil, Clichy, Livry, Sevran, Aulnay, Le Bourget, Blanc-Mesnil et la Courneuve d'accéder aux bassins d'emplois les plus riches dans les conditions que la descence oblige. De ce point de vue, la gare de Chelles, maillon essentiel assurant l'interconnexion entre les lignes 15 Sud et 16, doit permettre à ces populations tout autant qu'à celles des nombreuses communes de Seine-et-Marne avoisinantes telles que Vaires sur Marne, Lagny-sur-Marne, Esbly, Meaux d'accéder aux bassins d'emplois, aux pôles économiques et éducatifs dont l'accès leur est rendu difficile par un réseau de transports insuffisant.

L' annonce récente du gouvernement de repousser à 2030 la livraison de la gare de Chelles initialement prévue en 2024 constitue en conséquence un non-sens qui réduit l'intérêt du tracé initial. Elle trahit également les populations concernées, lesquelles souffrent d'un enclavement dramatique depuis des décennies et en particulier celles de la ville de Chelles, seconde ville de Seine-et-Marne, qui voit sa vie progressivement se dégrader sous l'effet de travaux déjà débutés du Grand Paris Express. La réalisation de la ligne 16 dans son ensemble ne peut faire l'objet de tergiversations. L'heure est trop grave. Repousser la livraison de la gare de Chelles à 2030 soulève plusieurs interrogations.  Alors que les communes de Seine-et-Marne et de Seine-Saint-Denis à qui profite la ligne 16 possèdent un taux de natalité parmi les plus élevés, combien de jeunes renonceront à l'université du fait de temps de trajet parfois supérieurs à 1h30 alors qu'un très bon pôle universitaire se situe à Champs-sur-Marne?

Combien d'hommes et de femmes se retrouveront en situation de chômage longue durée du fait de l'éloignement des bassins d'emploi les plus riches?

Pourquoi irions-nous travailler à Paris alors que l'emploi pourrait se situer à notre proximité, dans notre ville? De nombreuses grandes entreprises font aujourd'hui le pari de s'installer dans l'est parisien, ne pas réaliser la gare de Chelles tuera tout simplement cette dynamique.

Si un nouveau calendrier du Grand Paris Express a été annoncé, celui-ci ne peut être définitif. Ne nous trompons pas, les promesses ont été si nombreuses au cours des dernières années que notre protestation ne pourra être niée ou négligée. Notre silence nous condamne malheureusement. En conséquence, j'appelle solennellement tous les habitants des communes de Seine-et-Marne et de Seine-Saint-Denis à signer cette pétition. Notre force est notre nombre ainsi que notre volonté d'aider nos territoires et nos enfants.
Je reste persuadé que nous restons nombreux à nous inquiéter du sort réservé à ces questions essentielles. 

Veuillez agréer l'expression de mes salutations distinguées.
Camel Makhloufi



Camel compte sur vous aujourd'hui

Camel MAKHLOUFI a besoin de votre aide pour sa pétition “Emmanuel Macron: Unis pour la construction de la ligne 16 du Grand Paris dans son ensemble dès 2024!”. Rejoignez Camel et 268 signataires.