Gilets Jaunes Gilets verts même combat : pas d'écologie sans justice

0 a signé. Allez jusqu'à 1 000 !


Trop c'est trop ! 

Alors que la hausse du prix des carburants est censée financer l'écologie, on découvre que seuls 20% des 10 milliards de la taxe carbone va au développement des énergies renouvelables.

Et comme si ce n'était pas déjà choquant, la semaine dernière, le gouvernement a confirmé la division par deux du budget pour la rénovation thermique en excluant des aides le remplacement des vieilles fenêtres par du double vitrage alors que 11,5 millions de français vivent en situation de précaution énergétique...

Concrètement, les recettes de la taxe sur les carburants (TICPE) et de la taxe carbone vont financer le trou créé, entre autres, par la suppression de l’ISF et de ses 4 milliards d’euros de recettes ou encore la suppression de l'exit tax qui va faciliter l'évasion fiscale. Et pendant ce temps là, la France accumule du retard dans la transition par rapport aux objectifs de l'accord de Paris.

Ce tour de passe-passe est insupportable. On peut pas réduire les impôts des plus riches ET EN MÊME TEMPS demander toujours plus d'efforts aux mêmes. 

La pollution de l’air et la dépendance aux énergies fossiles ont un coût économique et sanitaire : alors que la France versait en 2016 1,41 milliard d’euros de subventions annuelles à la production d’énergies fossiles, leur impact sur la santé est estimé à 16,5 milliards d’euros par an. Autrement dit, la France paye 12 fois en dépenses de santé ce qu’elle dépense en subventions pétrole.

Il faut donc mettre en oeuvre cette fiscalité carbone. Mais d'autres pistes sont possibles à commencer par taxer aussi les carburants des riches: fiscalisation du kérosène des avions, du fioul lourd pour les bateaux de croisière et les porte-conteneurs.

Surtout, 100 % des recettes de la fiscalité carbone doivent être utilisées pour la transition énergétique et l’accompagnement des plus fragiles !

Et pour boucler son budget, plutôt que de réclamer des sacrifices à ceux qui ont peu pour favoriser les favorisés, plutôt que d'augmenter la CSG sur les petites retraites ou baisser les APL , le gouvernement doit activer une vraie lutte contre l'évasion fiscale et les 80 à 100 milliards d'euros de manque à gagner que cela représente : Amazon, Engie, Disney, LVMH, BNP Paribas, Société Générale, Crédit Agricole, la liste est longue des entreprises qui ne paient pas leur juste part d'impôts pour enrichir leurs actionnaires. Malgré des bénéfices opulents, Starbucks n'a pas payé d'impôts depuis 2004 ! Et dire qu'il a fallu attendre que le Japon enquête sur Carlos Ghosn, le PDG de Renault, pour qu'on découvre des montages destinés à soustraire aux impôts une partie de sa rémunération, alors que l'Etat est actionnaire et que ses représentants siègent au conseil d'administration de Renault !

Pas d’écologie sans justice. 100 % des recettes de la fiscalité carbone doivent être utilisées pour la transition énergétique et l’accompagnement des plus fragiles !

Signez et partagez largement ! 

Sources: 

- L'Obs : Que faire des milliards de la taxe carbone ? Les écolos ont la réponse
https://www.nouvelobs.com/planete/20180706.OBS9304/que-faire-des-milliards-de-la-taxe-carbone-les-ecolos-ont-la-reponse.html
 

- Public Sénat : Taxe sur les carburants en 2018 : le gouvernement transfère 577 millions d’euros du budget de l’écologie vers le budget général
https://www.publicsenat.fr/article/politique/taxe-sur-les-carburants-en-2018-le-gouvernement-transfere-577-millions-d-euros-du

 Oxfam CAC 40 : la grande évasion (fiscale)
https://www.oxfamfrance.org/inegalites-et-justice-fiscale/cac-40-la-grande-evasion-fiscale/

Comment Starbucks échappe toujours aux impôts en France malgré ses bénéfices
https://www.marianne.net/societe/comment-starbucks-echappe-toujours-aux-impots-en-france-malgre-ses-benefices



Julien compte sur vous aujourd'hui

Julien BAYOU a besoin de votre aide pour sa pétition “Emmanuel Macron: Taxe carburants : sortons par le haut de la crise !”. Rejoignez Julien et 783 signataires.