Stop police violence in Calais/ Arrêtez la violence policière à Calais

0 have signed. Let’s get to 500!


Français ci-dessous

Dear Mr Macron,

You said to the police during your visit to Calais that if they do not follow the rules they could be subjected to sanctions.

A young man of 16 has been a victim of the police. He lost one eye ad his nose was pushed inside his skull, he has multiple cranial fractures and he risks to lose the other eye. He was hit in the face by a gas grenade. Gas grenades are not supposed to be fired directly at people, or at people's height.

This young man escaped Eritrea and came to Calais with a dream to go to England, now he has lost an eye that is irreplaceable. He was shot when the CRS (riot police) fired tear gas and rubber coated bullets to disperse a small crowd of refugees and some volunteers who were trying to recuperate people's belongings, before the police destroyed their tents near rue Verrotieres. Destruction of people's property is illegal and yourself, Mr Macron, have invited the police to behave exemplary towards the refugees, not to use violence and not destroy their possessions.

This happened in a country where human rights should be respected. This is a shame.

You said during your visit that no new jungle will be allowed to form, but new camps already exist and over 1000 people are sleeping out in or near Calais including women and a great number of minors like the one who lost his eye. Destroying their shelters will not make them go away.

Can you then, Mr Macron, tell us how far this violence can go?

We just want police violence to come to an end.

We want this incident to be investigated, and who is responsible to be punished.

The police officer who fired the gas grenade that injured the young man so seriously must be suspended from the police force pending investigation.

We demand that the human rights of refugees are respected, and police violence in Calais stops!

 

FR


Cher M. Macron,

Vous avez dit à la police lors de votre visite à Calais que s'ils ne respectaient pas les règles, ils pourraient être soumis à des sanctions.

Un jeune homme de 16 ans a été victime de la police. Il a perdu un œil et son nez a été poussé dans son crâne, il a plusieurs fractures crâniennes et il risque de perdre l'autre œil. Il a été frappé au visage par une grenade à gaz. Les grenades à gaz ne sont pas censées être tirées directement sur les gens ou à la hauteur des gens.

Ce jeune homme a fui l'Érythrée et est venu à Calais avec un rêve d'aller en Angleterre, maintenant il a perdu un œil qui est irremplaçable. Il a été lorsque le CRS (police anti-émeute) a tiré des gaz lacrymogènes et des balles en caoutchouc pour disperser une petite foule de réfugiés et de bénévoles qui tentaient de récupérer leurs biens avant que la police ne détruise leurs tentes près de la rue des Verrotières. La destruction des biens des personnes est illégale et vous, M. Macron, avez invité la police à faire preuve d'un comportement exemplaire envers les réfugiés, à ne pas utiliser la violence et à ne pas détruire leurs biens.

Cela s'est passé dans un pays où les droits de l'homme doivent être respectés. C'est une honte.

Vous avez dit lors de votre visite qu'aucune nouvelle jungle ne sera autorisée a se former, mais des nouveaux camps existent déjà et plus de 1000 personnes dorment dans ou près de Calais, y compris des femmes et un grand nombre de mineurs comme celui qui a perdu son oeil. Détruire leurs abris ne les fera pas disparaître.

Pouvez-vous alors, Monsieur Macron, nous dire jusqu'où peut aller cette violence?

Nous voulons simplement que la violence policière arrive à sa fin.

Nous voulons que cet incident fasse l'objet d'une enquête et qui soit responsable d'être puni.

Le policier qui a tiré la grenade à gaz qui a blessé le jeune homme si gravement doit être suspendu de la police en attendant l'enquête.

Nous exigeons que les droits humains des réfugiés soient respectés et que la violence policière à Calais s'arrête!



Today: Voice of Refugees is counting on you

Voice of Refugees Calais needs your help with “Emmanuel Macron: Stop police violence in Calais/ Arrêtez la violence policière à Calais”. Join Voice of Refugees and 341 supporters today.