STOP AUX BOUES ROUGES

0 a signé. Prochain objectif : 1 000 !


Pendant des décennies, des résidus polluants ont été déversés en mer, dans le parc naturel des calanques au moyen d'une canalisation de plusieurs kilomètres en partance de l'usine Alteo de Gardanne (Bouches-du-Rhône), grande entreprise de production d'alumine de spécialité.

Ces boues rouges contiennent plusieurs polluants tels que le mercure, la soude ou l'arsenic. Depuis 2016, seule la partie liquide des déchets avec un taux de polluants réduit peut être rejetée en mer. La partie solide est maintenant massivement déversée au cœur de la forêt de Bouc Bel Air sur le site situé en zone naturelle de Mange-Garri.

La bauxite (roche rouge) est acheminée d’Afrique jusqu’en France. L’alumine brute, matière première qui va servir à la production de l’usine, est extraite de la bauxite et les déchets qui résultent de cette extraction sont déversés en forêt.

Des montagnes de bauxite sont déplacées d’un continent à un autre, ce qui est totalement anti-écologique d’autant plus que son transport génère un rejet très important de C02.

Ce procédé est également non justifié sur un plan économique. La santé financière dégradée et la mise en redressement judiciaire de l’usine démontrent qu’elle doit changer de procédé pour assurer sa pérennité.

L’actualité récente le démontre puisque la plupart des repreneurs potentiels proposent un acheminement de l’alumine brute extraite en Afrique, ce qui permettrait d’éliminer les boues rouges du procédé de fabrication. Malheureusement, l’Etat et les lobbyistes de l’industrie polluante exercent une pression sur les repreneurs pour qu’ils revoient leur copie afin de conserver le procédé de fabrication actuel.

Au mépris de ses engagements environnementaux, l’Etat souhaite imposer arbitrairement le renouvellement de l'autorisation de stockage qui arrive à échéance en 2021.

Ceci est contraire à nos principes démocratiques. En effet, une enquête publique devrait être menée afin de permettre aux associations locales et élus locaux de faire valoir leurs arguments juridiques, environnementaux et sociaux.

Soutenez les associations environnementales et les élus qui se sont engagés dans ce combat !

Demandez à l’Etat la fin du stockage des boues rouges sur le site naturel de Mange-Garri (Bouc Bel Air).