STOP AU PROJET DE LIGNE NOUVELLE EN PROVENCE

STOP AU PROJET DE LIGNE NOUVELLE EN PROVENCE

0 a signé. Prochain objectif : 1 500 !
Quand elle atteindra 1 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être reprise par les médias et journaux locaux !

Edel MELIN a lancé cette pétition adressée à Emmanuel Macron (Président de la République française.) et à

STOPPONS LE PROJET DEVASTATEUR DE LIGNE NOUVELLE ENTRE MARSEILLE ET NICE ( LGV OU LNPCA)

Le Collectif STOP LGV Sud Sainte Baume a besoin de vous ! 

L'enquête d'utilité publique pour les phases 1 et 2 (sur 5) commence le 17 janvier et se termine le 28 février. Il y a donc Urgence à signer et partager cette pétition.

Nous communiquerons cette pétition aux commissaires enquêteurs et éventuellement au Conseil d'Etat pour un recours juridique.

Participez nombreux à cette enquête !

Le transport ferroviaire s'ouvre à la concurrence (TRANSDEV) La région va doubler le nombre de train avec des rames neuves entre Marseille, Toulon et Nice, preuve que la ligne n'est pas saturée, donc il est inutile de créer une ligne nouvelle.

Nous dénonçons l'équilibre avantage /inconvénient défavorable de ce projet...

Nous affirmons donc l'inutilité publique de ce projet car les points négatifs suivants ne compensent pas les gains de temps ou le report modal qui fait espérer une amélioration des pollutions dues à la circulation automobile. 

1/ La France va encore accroître sa dette. Avec 6.5 milliards prévus pour les phases 1 et 2 le projet engage les phases 3 et 4 pour 2030 (coût global estimé à 25 milliards) alors que la dette publique est de 2834 milliards d'euros (17/12/2021). 

Qui va payer ? Vous ! Seulement vous ? Non vos enfants et les générations futures !

2/ Les investissements sont estimés avec des risques minimisés. Les surcoûts seront donc élevés ! Par exemple, les risques de surcoût liés aux zones de sites lithologiques en cas de séisme (aggravation des dégâts par amplification des secousses) ou d'aléas géologiques (gonflement des argiles, sources en zones karstiques,.) lors du creusement des tunnels ne sont pas assez provisionnés alors que la probabilité est élevée et la criticité très élevée (selon l'avis de l'Autorité Environnementale.)

3/ Le report des phases 3 et 4 correspond à une démarche d'évitement des problèmes environnementaux selon l'Autorité Environnementale (sols karstiques, zone d'habitat de l'aigle de Bonelli, sources souterraines, ...). On va donc à la catastrophe écologique ! (mais plus tard...)

4/ L’extraction d'1.8 millions de m³ de déblais du tunnel de Marseille qu'il va falloir évacuer, stocker dans la nature, va occasionner une production de gaz à effet de serre de 860 000 tonnes d'équivalent CO2 (évaluées avec l'outil Tuvalu développé par SNCF RÉSEAU ! ) aucune estimation contradictoire n'est fournie ! Cette pollution n'est-elle pas sous-évaluée comme d'autres éléments du dossier ? 

Ces "Gas à Effet de Serre ne seront pas compensés par la réduction du nombre de voyage en voiture sans une démarche volontariste de réduction de l'usage de la voiture" selon l'avis de l'Autorité Environnementale. 

Ce projet ne répond donc pas à l'Urgence Climatique, il va au contraire aggraver les émissions de CO2 par ces travaux pharaoniques alors qu'il faut les réduire dès maintenant ! 

5/ Le projet "Haute performance Marseille Vintimille" qui prévoit la mise en place de l’ERTMS(système de navigation du rail Européen), et les investissements de la région dans le centre d'entretien de Nice et en rames neuves vont suffire à doubler l'offre ferroviaire. Le projet de ligne nouvelle n'est donc pas nécessaire pour répondre aux besoins des Provençaux.

6/ Les nuisances sonores, le risque inondation, ont été largement minimisés dans le dossier alors que le bruit est un enjeu majeur de santé publique et la zones de la gare TER de Cannes est sensible aux inondations rapides et importantes  de la Siagne qui a déjà tué ! 

7/ La ligne nouvelle ne sera pas mixte pour le fret, elle ne servira donc pas à diminuer la circulation des camions !

8/ Le projet ne propose pas d'alternative à la voiture dans la zone de Saint Maximin, Brignoles pourtant en pleine croissance démographique.

9/ Des zones humides et des mares temporaires seront détruites à jamais (secteur la Pauline, La Garde)

10/ Les impacts négatifs sur l'augmentation de l'urbanisation autour des gares (Saint Cyr sur mer, Carnoules, la Pauline) ne sont pas pris en compte. 

11/ Le projet ne tient aucunement compte de l'évolution récente des technologies et mode de vie (télétravail, véhicules électriques,).

Le débat public initiant ce projet date de 2005. Les conditions économiques, la conscience des enjeux environnementaux, les besoins des populations, les moyens techniques ont changé.

Il est encore temps de stopper ce projet, de réfléchir et de faire un vrai projet réaliste et respectueux pour l'avenir de notre région et de ses habitants. 

NE VOUS TROMPEZ PAS ET NE VOUS LEURREZ PAS, SI L’UTILITE PUBLIQUE EST RECONNUE PAR LE GOUVERNEMENT, LES PHASES 3 ET 4 SERONT LANCEES DANS LA FOULEE.

 

Collectif.lgv.ssb@hotmail.fr

Vous aurez plus d’information sur notre site : collectifstoplgvsudsaintebaume.org

 

0 a signé. Prochain objectif : 1 500 !
Quand elle atteindra 1 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être reprise par les médias et journaux locaux !