Si vous nous obligez, on arrête de soigner !

Si vous nous obligez, on arrête de soigner !

0 a signé. Prochain objectif : 200 !
Quand elle atteindra 200 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !
Thierry CHOUAN a lancé cette pétition adressée à Emmanuel Macron (Président de la République française.) et à

Bonjour,

Je pense qu'il est temps, pour nous soignants, d'affirmer notre spécificité. Certes la vocation guide nos engagements dans nos professions respectives. Néanmoins, nous ne devons plus supporter d'être traité de la sorte, sous prétexte qu'elle seule devrait guider nos choix et un de nos prétendus devoirs.

Le premier ministre, le ministre de la santé, plusieurs personnalités politiques, de nombreux journalistes, médias et organes de presse, une multitude de représentants des professionnels de santé (dont une bonne partie est issue de la communauté médicale) participent à une action de culpabilisation honteuse des professionnel.les du soin. Celle-ci vise plus précisément les professionnels de santé qui ne souhaitent pas se faire vacciner contre la covid-19. 

Une attitude péremptoire renforcée par un discours condescendant de tous ces gens supposés  "bien-pensants" stigmatisent ces professionnels de santé réticents à cette vaccination. Ils sont présentés comme étant des personnes mal informées, peu enclines à réfléchir posément et à qui il faut expliquer les choses pour qu'elles finissent par obéir gentiment. 

Il est temps de réaliser que les professionnels de santé paramédicaux ne sont ni des ignares, ni des inconscients juste bons à prodiguer bêtement des soins. Ils ne sont pas, non plus, uniquement guidés par la vocation. Il faut savoir que tous les professionnels de santé paramédicaux compétents ont reçu, durant leur formation professionnelle, un enseignement éthique et déontologique poussé et adapté au contexte complexe de la santé. 

L'idée que le gouvernement pourrait ou devrait imposer, à ces professionnels paramédicaux, cette vaccination pour lutter contre le coronavirus émerge de plus en plus. 

Les mécanismes de contamination sont loin d'être tous connus et maîtrisés. Les lieux favorisants la propagation du coronavirus font l'objet d'un débat fourni sans qu'aucune certitude scientifique ou médicale ne fasse consensus. Une incertitude réelle demeure quant à la meilleure stratégie à adopter. Pour preuve, chaque pays y va de sa propre initiative nationale avec des changements réguliers loin d'être toujours compris ou incontestés.

Tous ces éléments confortent l'idée que les soignants doivent pouvoir choisir de ne pas se faire vacciner, sans être importunés, de quelque façon que ce soit. Que l'on soit pour ou contre ce vaccin, on ne devrait pas vouloir contraindre qui que ce soit à se faire vacciner. 

Vacciné.e ? Si je veux !

Si une telle obligation venait à m'être imposée, moi, infirmier diplômé d'état en exercice depuis plus de 30 ans, je suis prêt à quitter mon très beau métier sur le champ, sans hésiter. Voilà quelle devrait être la réaction de tous les soignants pour que cesse cette campagne de presse et ce débat qui est culpabilisant, pitoyable et inadmissible.

Je vous invite à signer cette pétition pour mettre en garde nos gouvernants et tous ces soi-disant "bien-pensants" qui leurs font échos.

Si vous nous obligez, on arrête de soigner !

0 a signé. Prochain objectif : 200 !
Quand elle atteindra 200 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !