S’enrichir en spéculant sur des licenciements, Muriel Pénicaud doit démissionner !

0 a signé. Allez jusqu'à 7 500 !


La ministre du travail, Muriel Pénicaud a  réalisé en 2013 une plus-value de 1,13 million d’euros sur ses stock-options en tant que dirigeante de Danone, profitant de la flambée en Bourse qui a suivi l’annonce de 900 suppressions d'emplois du groupe Europe.

Situation paradoxale : après s'être gavée sur le dos des salariés, la ministre du travail tente actuellement de mettre à mort le code du travail. Sous quel prétexte ? Celui d’un droit du travail trop contraignant pour les entreprises. Acquérir 1,13 million d’euros de stock-options quand 900 personnes voient leur vie basculer dans l’abîme est-il si contraignant ?

En plus de deux ans chez Danone, l’actuelle ministre du travail a touché la somme pharaonique de 4.6 millions d’euros !

Cette information met en lumière la collusion du gouvernement Macron avec les intérêts de la finance.

En effet qui de  mieux qu'une ancienne DRH d'une multinationale pour satisfaire les désidératas du grand patronat ? Non, Muriel Pénicaud n'est pas là par hasard, elle est là pour casser le droit du travail avec pour objectif unique de faire des hommes et des femmes des pions jetables, corvéables et mobiles, des pions au service de l'intérêt de quelques-uns. Des pions sur lesquels les grands patrons entendent faire toujours plus de profit ! Voilà la ligne conductrice de ce quinquennat : donner le maximum aux plus riches dans tous les domaines !

À l’heure où le gouvernement prône la moralisation de la vie publique est-il possible de conserver une ministre qui s’est enrichie en spéculant sur un plan de licenciement ayant concerné plus de 900 salariés ?

La réponse est bien évidemment négative.

Alors que la pauvreté augmente, que la précarité envahie toute les strates de notre société, que le chômage continue de proliférer, une ministre qui prône la casse du code du travail comme la moralisation de la vie publique tout en s’enrichissant personnellement sur le dos des travailleurs est illégitime !

 La fédération du Parti communiste du Tarn et Garonne appelle le président de la République à prendre ses responsabilités, Muriel Pénicaud doit démissionner ! 



PCF compte sur vous aujourd'hui

PCF 82 a besoin de votre aide pour sa pétition “Emmanuel Macron: S’enrichir en spéculant sur des licenciements, Muriel Pénicaud doit démissionner !”. Rejoignez PCF et 6 845 signataires.