Reconstruisons Notre Dame avec sa flèche et pas une autre !

0 a signé. Allez jusqu'à 1 500 !


Nous, signataires de cette pétition, demandons la reconstruction à l’identique de l’aspect extérieur de Notre Dame de Paris, et en particulier de sa flèche construite par Viollet-le-Duc. Nous ne voulons pas du concours international d’architecture annoncé par Monsieur le Premier ministre, Édouard Philippe, qui permettrait de modifier l’aspect de cette flèche.

Pour justifier sa décision, Monsieur le Premier ministre avance que cette flèche, qui s’est effondrée au moment du tragique incendie, n'avait été ajoutée par Viollet-le-Duc qu’au XIXe siècle et était, de son temps déjà, très controversée. Sans nier ces faits historiques, rappelons que de tels ajouts sont loin d’être rares : la grande majorité de nos églises historiques, y compris Notre Dame de Paris, sont le fruit d’une multitude d’agrandissements, d’embellissements, de modifications et d’ajouts divers venus s’empiler au fil des siècles et des modes. Pourquoi, dès lors, faire cas à part de la flèche de Viollet-le-Duc, comme si son ajout tardif justifiait sa remise en question aujourd’hui ?

Certes, si les ajouts tardifs et le mélange des genres ne sont pas rares, alors il pourrait sembler légitime de vouloir remplacer l’ancienne flèche par une nouvelle plus « adaptée aux techniques et aux enjeux de notre époque ». Sauf que cette flèche n’a pas été pensée et voulue par n’importe qui, mais par l’architecte le plus connu du XIXe siècle, Viollet-le-Duc, auquel, faut-il le rappeler, nous devons la préservation non seulement de cette cathédrale, mais aussi celle du Mont Saint-Michel, de la Sainte-Chapelle, de la basilique Saint Denis, etc. Alors, en dépit des controverses du XIXe siècle, cette flèche est devenue le symbole même d’une époque et fait aujourd’hui partie intégrante de notre cathédrale, au même titre que les innombrables retouches qui ont pu lui être apportées au fil des siècles.

C’est pourquoi nous demandons à Monsieur le Président, Monsieur le Premier ministre, Monsieur le ministre de la Culture, et au gouvernement tout entier : ne divisez pas ce pays à l’unité enfin un peu retrouvée ; faites « simple » ; faites ce que la nation demande et ce que personne ne vous reprochera ; reconstruisez au moins l’aspect extérieur de notre cathédrale et de sa flèche À L'IDENTIQUE.