Reconnaissance des techniciens de laboratoire en analyse médicales

0 a signé. Prochain objectif : 5 000 !


Bonjour Monsieur le Président de la République, je viens de lire un article où il est dit que c'est dans les salaires des infirmières et des aides soins qu'il faut mettre l'effort financier.
Je suis entièrement d'accord avec ça, mais s'il vous plaît... Pouvez vous un peu penser aux techniciens de laboratoire d'analyses médicales, ceux de virologie sont en première ligne pour faire tous les tests du covid... Et les autres continuent de travailler, de manipuler les prélèvements des malades(covid ou pas) et de faire en sorte que les examens soient tous réalisés pour que les médecins puissent soigner de manière plus ciblée.
Nous sommes là pour les réponses rapides quand les gens sont au bloc, pour les grossesses qui se passent mal avec un besoin de savoir si l'enfant va bien, pour diagnostiquer des cancers ou pour rassurer quand tout est normal, pour...la liste est tellement longue, et tout ça, pour certains en service 24/24.
On nous a débouté de certaines demandes en nous traitant de "presse-boutons", merci Monsieur......dont je tairais le nom. 
Certains examens sont automatisés, c'est vrai mais pour pouvoir plus se consacrer au reste, tout ce qui est innovant, manuel et chronophage.
Personnel de l'ombre, jamais médiatisés, les techniciens de labo sont pourtant nécessaires à la chaîne des soins.
Nous n'avons toujours pas vu la couleur de la réingénierie des métiers et la reconnaissance niveau bac+3, engendrée par M. Sarkozy.
Le début de carrière à l'hopital est à peine au dessus du Smic, et nous sommes toujours en catégorie B, catégorie initialement prévue pour les emplois niveau Bac.
Il va falloir régler le problème des diplômes bac+2, tels que les BTS et les DUT, qui pénalisent les diplômes d'Etat à bac+3
Ne peut on, officialiser une licence pro, qui amènerait tout le monde au même niveau, un niveau licence, qui lui serait reconnu au niveau européen ?
Merci de réfléchir à notre condition, et de relayer ce problème aux autorités compétentes. 
Je comprends très bien que la pandémie occupe l'esprit de tous, moi la première, mais c'est le moment de nous mettre un peu dans la lumière et de réparer une injustice
Cordialement
Catherine Quibel, tech de labo, au Chu d'Amiens depuis 1981