Réforme des retraites : ne condamnez pas l'exercice libéral des professionnels de santé

0 a signé. Allez jusqu'à 15 000 !

Syndicat ALIZÉ
Syndicat ALIZÉ a signé la pétition

Ce jeudi 18 juillet 2019, le Haut Commissaire à la Réforme des Retraite, Jean-Paul DELEVOYE présentait ses recommandations concernant la mise en place du nouveau Régime Universel de retraite.


Comme nous le craignions, ce rapport préconise une augmentation colossale des cotisations retraite des professionnels de santé.

Pour un professionnel dont le BNC s’élève à 40 000 euros :


   --> les cotisations de retraite s’élèvent aujourd’hui à 6108 euros (calculs effectués selon les données actuelles de la CARPIMKO, le montant correspond aux seules cotisations de retraite : régime de base + régime complémentaire).


  --> Avec la réforme, ce montant s’élèverait à 11248 euros, ce qui est insoutenable pour la plupart des cabinets de professionnels de santé libéraux.


Le rapport présente des pistes pour compenser cette explosion des cotisations de retraites, mais contrairement à la hausse des taux qui est annoncée avec précision, ces compensations sont hypothétiques et très mal définies. 


Les masseurs-kinésithérapeutes et plus largement les professionnels de santé ne peuvent s’accommoder d’une telle incertitude concernant la pérennité de leur exercice professionnel.


Une telle mise en péril de l’équilibre économique des professionnels de santé libéraux pose, également, la question de l’accès aux soins pour l’ensemble de la population en conséquence du risque de fermeture de cabinets.


Aussi, nous demandons à ce que : 

  • les propositions de compensation soient précisées dans les meilleurs délais ;
  • cette compensation soit intégrale pour les différents niveaux de revenu ;
  • cette compensation ne soit soumise à aucune condition ;
  • les mécanismes de compensation, notamment la prise en charge d'une part des cotisations retraite pour les professionnels de Santé conventionnés, soient inscrits dans la loi et soient pérennes.
     

Le 1er octobre se tiendra un colloque organisé par la Carpimko au sujet de l'impact de la réforme pour les praticiens libéraux, en présence de parlementaires.

Si aucune garantie ne nous était donnée rapidement concernant nos demandes, nous étudierons l’opportunité d’organiser ou de rejoindre un mouvement pour montrer la détermination de  notre profession à ne pas supporter un nouvel accroissement de nos charges.


Cette problématique impacte de la même façon l'ensemble des professionnels de santé, c'est ensemble que nous parviendrons à préserver l'exercice libéral.

 

Plus d'infos :

www.alize-kine.org

www.facebook.com/AlizeKine/