Référundum d'initiative citoyenne R.I.C demandons le droit à un vrai débat

0 a signé. Allez jusqu'à 1 500 !


Le Référendum d’initiative Citoyenne (R.I.C) est l’une des revendications portée par le mouvement des gilets jaunes, et il pourrait bien devenir la revendication de tous, mais faute d’une bonne compréhension il se trouve attaqué de toute part en avançant pour seul argument qu’il pourrait remettre en cause la peine de mort, le mariage pour tous, le droit à l’avortement, démontrant bien la limite intellectuelle que certains apportent sur des sujets aussi sensibles dès lors que l’on s’obstine à critiquer la forme d’une action sans pouvoir en débattre sur le fond.

Il est fort dommage de constater que quelques-uns ne puissent croire en l’intelligence collective de millions de nos concitoyens. Néanmoins, si ce sont là les seules inquiétudes de quelques uns, nous pourrions inscrire dans la Constitution ces quelques mesures polémiques en nous engageant à ne pas en re-discuter sans l’avis favorable d’une majorité, dont le curseur serait placé très haut - par exemple à 80% - et surtout pas avant que l’on ait sorti notre pays du bourbier dans lequel il est enlisé depuis plusieurs décennies.

C’est pourquoi, l’ensemble des signataires de cette pétition, dont je fais partie, demande votre intervention auprès de la direction d’une grande chaîne de télévision publique afin que soit organisée rapidement  une soirée spéciale pour un grand débat en direct et sans censure.

Lors de ce débat seraient conviés les instigateurs du R.I.C, notamment M. Etienne Chouard qui est, selon beaucoup d’entre nous, le plus apte et le plus éclairé sur le sujet, les porte-paroles des Gilets Jaunes et représentants des différents partis politiques qui se disent majoritairement ouverts au R.I.C, mais restent divisés quant à son application, et des membres de votre majorité.

Pour organiser ce débat, il est impératif que nous citoyens ,puissions par souci d’équité garder la main sur l’organisation de ce grand débat dont le but est de tous nous éclairer sur ce RIC .

Monsieur Le Président, vous n’échapperez pas à cette volonté d’une partie du peuple à croire en une démocratie 2.0  et de vouloir en débattre tranquillement et publiquement afin que l’on puisse tous bénéficier de la même information impartiale,  information sans laquelle nous ne pouvons nous  prononcer sur l’utilité ou pas de cet outil qu’est le RIC et de la place qu’il doit prendre dans une démocratie où même les citoyens que l’on stigmatise auraient leurs mots à dire, qu’ils soient populistes, réfractaires, racistes, antiracistes,  anticapitalistes, ou théoriciens de la coïncidence, démagos, feignants ou illettrés, que l’on vote à droite ou à gauche, ou que l’on fasse partie de ces millions de Français qui ne votent plus car ils sont de plus en plus nombreux à ne plus croire en cette forme de démocratie qui semble avoir fait son temps.

Sachez Monsieur Le Président, que tous ces gens mis bout à bout représentent la majorité absolue du peuple, ils sont cette France qui  travaille, consomme, paie l’impôt mais aussi ceux qui sont retraités ,chômeurs ;  le tout représente cette majorité qu’aucun parti politique n’a jamais été capable de rassembler faute de véritables dialogues et de vrais débats publics sur toutes les questions fondamentales et toutes ces causes qui animent les citoyens de notre pays.

Le R.I.C apportera la démocratie participative, c’est-à-dire la seule action concrète qui permettra que chaque citoyen soit reconnu et traité d’égal à égal, quel que soit son étiquette, sa couleur de peau, son âge, sa religion, son patrimoine financier.

Le R.I.C  est probablement l’une des rares choses qui pourrait mettre à égalité chaque citoyen, quant au droit d’émettre une idée, de mettre en avant sa créativité et de vouloir soumettre ses idées à la communauté mais surtout de pouvoir en débattre et de décider ensembles de ce qui est bon ou pas pour nous, qu’il s’agisse de la façon de se nourrir, de se soigner, des priorités écologiques ou encore de donner son avis sur les grandes décisions économiques et géopolitiques, ne plus subir tous ces scandales. L’Egalité fait partie de la devise de notre pays avec la Liberté et la Fraternité.

Monsieur Le Président, nous sommes à un carrefour de notre existence ; nous nous devons de ne pas passer à côté de cette « chance » qui se présente à nous. Plus de trente pays nous observent malgré le silence absolu des médiats et copient ce mouvement des gilets jaunes et dont certains ont déja enclenché avec cette idée de RIC.

A la question de comment mettre en place un RIC sans qu’il soit un danger pour notre démocratie, je pense à mon niveau que les modalités viendront naturellement à conditions que chacun puisse participer à ce grand défi démocratique où chaque citoyen sans exception pourrait se réveiller un beau matin pensant avoir une idée à proposer à l’ensemble des autres citoyens. Qu’il s’agisse de proposer une loi ou d’en modifier une autre ou se faire entendre quand on n’est plus d’accord pour être représenté par des élus qui auraient des comptes à rendre à la justice. Alors bien sûr l’idée n’est pas que des millions d’idées se retrouvent au même moment à être débattues et quelques efforts pourraient être demandés, comme l’obtention d’une centaine de signatures physiques signées dans la rue qui s’ajouterons à quelques milliers de signatures obtenue sur les plateformes habituelles de pétition avant d’intégrer un réseau informatisé qui serait géré par des citoyens tirés au sort, et qui seraient les garants du bon fonctionnement d’un site officiel, et d’une application dédiée à la démocratie participative citoyenne pour soumettre ces idées à l’ensemble des citoyens qui lui donneraient ou pas un écho , s’ouvrirait alors une course à l’idée la plus créative et celle bénéficiant du plus grand soutien se retrouverait très vite en tête et gagnerait ce droit d’être sélectionnée  pour les grands débats de façon à ce que l’on discute toujours de la meilleure idée du moment lors de ces grands débats, puis à l’issu, l’idée discuté pourrait être soumis à référendum national. Pour ceux qui n’auraient pas été informés, il y aurait un replay, un rappel des sujets traités via l’application, mais aussi un bandeau en bas d’écran sur les chaînes d’infos ainsi qu’un affichage sur les panneaux d’informations des communes. Chaque citoyen aurait alors suffisamment de temps, deux mois par exemple, en fonction de l’importance de ce vote pour y réfléchir et se prononcer en se rendant dans l’urne de sa commune.  

Maintenant ce n’est qu’un exemple d’un simple citoyen lambda sans aucun niveau d’études et si je parle d’intelligence collective c’est qu’avant de croire en mon idée, je crois avant tout à celle des autres et je suis persuadé qu’il y a des milliers de citoyens d’un tout autre niveau parmi nous, prêts à proposer à leur tour leurs idées à condition que vous ouvrez ce canal. Toutes les grandes entreprises font souvent appel au cercle de progrès qui permettent à une entreprise d’évoluer grâce à la créativité et les idées de ses employés et ça marche !!! Travaillons tous ensembles le monde aurait à y gagner à juste pouvoir en débattre.

Monsieur le Président ne passez surtout pas à côté de cette demande démocratique de    « débat » sur ce RIC en toutes matières dont tout le monde parlent  car le peuple risquerait de ne pas le comprendre.


Voulez-vous partager la pétition ?