Président Macron, rendez l'École polytechnique accessible aux étudiants handicapés

0 a signé. Allez jusqu'à 500 !


Objet : Aménagement des conditions de passage du concours d'entrée à l'École polytechnique pour les personnes en situation de handicap.
 

Monsieur le Président de la République, Chef des Armées,

 

J'ai l'honneur de vous adresser cette lettre, souhaitant vous entretenir du sujet exposé ci-dessous.

 

Mon fils aîné a une déficience visuelle depuis sa naissance, malgré cela il a réussi à suivre une scolarité normale (Bac S mention TB) et est actuellement en première année de classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE).

En étudiant les possibilités d'aménagement pour les concours aux Grandes Écoles d'Ingénieurs (par exemple, l’utilisation d’un ordinateur pour rédiger ses copies), nous avons découvert qu'aucun aménagement n'était possible pour le passage du concours d'entrée à l'École polytechnique. Il m’a été expliqué que l’école étant sous tutelle du ministère de la Défense, elle n'a pas - encore ? - mis en œuvre la loi « pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées » du 11 février 2005 - et ce, contrairement aux Grandes Écoles sous tutelle du ministère de l'Éducation nationale.

Pourtant l'École polytechnique se présente sur son site Internet comme « une école responsable et engagée » qui « a créé un Pôle Diversité et Réussite chargé de coordonner l'ensemble des actions développées en faveur de l’égalité des chances ».

 

De plus, le concours d'entrée à l'école Normale Supérieure (ENS) étant commun avec celui d'entrée à l'École polytechnique, un aménagement ne serait paradoxalement possible que si mon fils ne s’inscrit qu’à l’ENS.

 

Je ne sais pas si mon enfant aura le niveau nécessaire pour prétendre à ce concours et ce n'est pas là le sujet de ma lettre. Je suis choquée qu'en 2017 une personne en situation de handicap - qui doit déjà lutter au quotidien pour faire ce que bon nombre d'autres réalisent sans y penser - soit ainsi pénalisée.

 

C'est pourquoi je vous demande de permettre à toutes les personnes en situation de handicap qui en auraient la volonté et les capacités intellectuelles, de bénéficier d'un aménagement pour rétablir - autant que faire se peut - l'équilibre lors du passage du concours d'entrée à l'École polytechnique.

 

Ayant confiance en votre bienveillance, je vous prie d'agréer, Monsieur le Président de la République, l'expression de toute ma gratitude et de ma très haute considération.

 



Sonia compte sur vous aujourd'hui

Sonia GABET a besoin de votre aide pour sa pétition “Emmanuel Macron: Président Macron, rendez l'École polytechnique accessible aux étudiants handicapés”. Rejoignez Sonia et 215 signataires.