Pour un moratoire sur la maltraitance lors d’hospitalisations psychiatriques

La psychiatrie évolue comme la prison. Cela s'améliore trop doucement suivant les responsables des structures et des praticiens.

Patrice TROTEL, Saint léger de linieres, France
2 months ago
Shared on Facebook
Tweet