Pour un dépistage gratuit du chlordécone aux Antilles!

0 a signé. Allez jusqu'à 7 500 !


En Guadeloupe, le 19 février 2019

L’Association VIVRE et ses Adhérents

À Monsieur Emmanuel MACRON,  Président de la République Française,

À Madame Agnès BUZYN,  Ministre des Solidarités et de la Santé,

À Madame Brigitte GIRARDIN, Ministre des Outre Mer,

À  Monsieur  Philippe GUSTIN, Préfet de la Guadeloupe

À Mesdames et Messieurs les Députés de la Guadeloupe : Justine BENIN, Hélène VAINQUEUR-CHRISTOPHE, Max MATHIASIN, Olivier SERVA

À Madame et Messieurs les Sénateurs de la Guadeloupe : Victoire JASMIN, Dominique THEOPHILE et Victorin LUREL

La Guadeloupe connaît depuis plus de 40 ans une GRAVE situation de CONTAMINATION sans précédent dans son histoire ! Divers pesticides, notamment LE CHLORDECONE, et autres perturbateurs endocriniens ont infesté les sols, les eaux de rivière et de mer et sans aucun doute nos organismes, d’où cette multiplication de maladies métaboliques et CANCERS, provoqués par les « effets cocktails » de ces polluants organiques persistants.

En effet, il est avéré depuis cette période, tant par diverses publications scientifiques et médicales, par des enquêtes institutionnelles, journalistiques, par des situations individuelles concernant des professionnels du secteur agricole, qu’en 2019, nous soyons arrivés au stade d’une singulière situation de risque de génocide en silence !

C’est pourquoi, nous, Association VIVRE, voulons et exigeons que chaque guadeloupéen(ne), et toute personne vivant en Guadeloupe, puisse connaître son taux d’imprégnation au chlordécone et autres pesticides dans le corps.

Or, aujourd’hui en Guadeloupe, les analyses en recherche de son taux d’imprégnation, ne sont ni librement accessibles à l’ensemble de la population (qui dit-on est touchée à 95 %), ni pris en charge (environ 150 €) par l’ÉTAT qui doit VÉRITABLEMENT assumer toutes ses responsabilités dans ce terrible scandale de contaminations multiples qui nous empoisonnent.

Cette pétition citoyenne a pour but de Réclamer :

-          Un DÉPISTAGE GRATUIT pour l’ensemble de la population guadeloupéenne et des résidents !

-          Un FONDS d’INDEMNISATION SPÉCIFIQUE et DÉDIÉ AUX ANTILLES FRANÇAISES  POUR TOUTES LES VICTIMES DES « EFFETS COCKTAILS » !

Nous avons adressé, le 19 janvier 2019, une lettre ouverte à toutes les instances de notre archipel, qu’elles soient étatiques, politiques, médicales, économiques et associatives afin qu’elles saisissent l’URGENCE VITALE à AGIR !

Mais au constat à ce jour, nous assistons encore à d’insupportables joutes politiciennes qui interpellent alors que beaucoup d’entre nous SOUFFRONS et MOURONS EN SILENCE !

OUI, NOUS EXIGEONS QUE CE DÉPISTAGE GRATUIT SOIT RAPIDEMENT MIS EN OEUVRE !

C’EST UNE ÉTAPE-CLÉ DE NOTRE COMBAT POUR UNE JUSTE RÉPARATION QUI NE SAURAIT S’ENTENDRE SANS LE FINANCEMENT PÉRENNE DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE !

IL EN VA DE NOTRE DEVENIR ET DE CELUI DE TOUTES NOS GÉNÉRATIONS À VENIR !

 

Association VIVRE N° W9G1007281 /associationvivre97129@gmail.com / Page Facebook : Association VIVRE


Voulez-vous partager la pétition ?