Pour une consultation sur le projet de reconstruction de Notre-Dame

0 a signé. Allez jusqu'à 15 000 !

L'Avenir POUR TOUS
L'Avenir POUR TOUS a signé la pétition

Consultation pour que Notre-Dame-de-Paris 
reste "NOTRE" Dame,
la cathédrale de tous les Français !


Monsieur le président, 

L'incendie de la cathédrale Notre-Dame-de-Paris est un drame qui touche l'ensemble des Français, catholiques ou non, et au-delà, le monde entier.

L'immensité de la générosité déployée pour sa reconstruction est à la mesure de l'émoi national et planétaire. Elle signifie le désir unanime que la rénovation commence et s'achève au plus vite, pour que la grande majorité de ceux qui ont assisté à cette catastrophe puissent vivre ensemble la résurrection de leur "maison commune" millénaire.

Nous vous savons gré d'avoir fait de cet impératif une cause nationale, qui va mobiliser toutes les énergies actuelles et futures, tous les métiers d'art, leurs apprentis, et tous les citoyens, avec ce financement à la hauteur du défi des 5 ans annoncés : les plus grandes fortunes comme des millions de Français donnent en fonction de leurs moyens, et des milliers d'empois vont être créés.

Notre demande concerne l'élément hautement symbolique de la flèche, qui s'est brisée sous nos yeux effarés. Vous souhaitez un concours international qui "permettra de trancher la question de savoir s'il faut reconstruire une flèche, la flèche qui avait été pensée et construite par Viollet-le-Duc ou s'il faut, comme c'est souvent le cadre et le cas dans l'évolution du patrimoine et l'évolution des cathédrales, doter la cathédrale Notre-Dame de Paris d'une nouvelle flèche adaptée aux techniques et aux enjeux de notre époque"

Vous posez ici le débat fondamental entre les anciens et les modernes, sachant que les plus attachés à "l'identique", par leur pratique religieuse conservatrice, seront les plus impliqués, les usagers catholiques eux-mêmes. Certains d'entre eux souhaitent même revenir à la forme médiévale de l'édifice, sans la flèche du XIXème siècle; alors que les plus innovants seront ceux qui, plus éloignés de la pratique spirituelle, seront les décisionnaires de par leur financement ou leur responsabilité politique.

Pour éviter les polémiques qui déjà naissent ça et là, et que la décision du projet retenu ne lèse pas les moins fortunés, par nature liés physiquement à la maison du peuple de Dieu, nous souhaitons que les parisiens et tous les français soient associés au processus d'adoption du projet global de rénovation de notre cathédrale, et en particulier à la décision de sa future flèche.

Pour que Notre-Dame-de Paris reste la cathédrale de tous, des millions de visiteurs, d'esthètes comme de pratiquants, nous vous demandons, 

Monsieur le président de la République, de soumettre  les futurs projets de rénovation retenus par les pouvoirs publics au peuple français par voie de consultation nationale ayant force de loi.

Demande formulée à Paris le jeudi 18 avril 2019, à 18h50,
au 3ème jour suivant l'incendie de Notre-Dame-de-Paris.