Ouvrons nos portes aux réfugiés tchétchènes

0 a signé. Allez jusqu'à 5 000 !


"Là-bas, je risquais la mort tous les jours"

Combien de fois avons-nous entendu cette phrase de la part des réfugiés LGBTI venus chercher un havre de paix en France, que nous accompagnons depuis plusieurs années ?

Car si les couples de même sexe peuvent maintenant se marier en France, l'homosexualité reste illégale dans 74 pays dans le monde, certains allant jusqu'à la peine de mort.

Aujourd'hui, c'est en Tchétchénie que l'horreur s'abat.

 

Monsieur le Président de la République,

En cette année 2017, il a été découvert que la République de Tchétchénie, membre de la fédération de Russie, a organisé une violente répression contre ses ressortissants LGBTI (lesbiennes, gays, bisexuels, transgenres, intersexes). De nombreux témoignages d’ONG et de journalistes attestent que de véritables camps ont été créés pour torturer ces personnes, tout en les forçant de révéler l’orientation sexuelles d’autres personnes LGBTI.

Le gouvernement Canadien vient d’annoncer sa volonté d’octroyer des visas aux homosexuels persécutés en Tchétchénie.
Nous sollicitons comme une de vos premières actions de prendre position en faveur de l’accueil des personnes LGBTI Tchétchènes, et de prendre les mesures nécessaires pour que ces personnes puissent être accueillies en France, en application de la convention du 28 juillet 1951 relative au statut des réfugiés, dite de Genève, et dans l’esprit, cher à notre République, des articles 13 et 14 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme.

Le statut de réfugié est accordé lorsque l’existence d’une persécution effectivement subie dans le pays d’origine est prouvée. Le bénéfice de la protection subsidiaire est accordée à toute personne pour qui existent des motifs sérieux et avérés de croire qu’elle courrait, dans son pays, un risque réel de subir une atteinte grave comme la peine de mort ou l’exécution, la torture ou des peines ou traitements inhumains ou dégradants.
Les personnes LGBTI tchétchènes répondent hélas à ces critères et sont clairement identifiées comme appartenant à un groupe social persécuté.

Chaque jour qui passe augmente le risque pour ces personnes d'être torturées ou assassinées, par la police ou par leur famille, afin de "laver l'honneur dans le sang".

Monsieur le Président de la République, vous avez été élu notamment sur les valeurs de défense des droits de l'Homme. Aussi, nous en appelons à vos valeurs humanistes, afin de permettre à ces personnes d’être accueillies en France dignement et au plus vite.

Veuillez agréer, Monsieur le Président de la République, l'expression de notre profond respect.



Centre LGBTI de Grenoble compte sur vous aujourd'hui

Centre LGBTI de Grenoble a besoin de votre aide pour sa pétition “Emmanuel Macron: Ouvrons nos portes aux réfugiés tchétchènes”. Rejoignez Centre LGBTI de Grenoble et 4 670 signataires.