Oui à la reconnaissance de la Palestine, de l'Abkhazie et de la Transnistrie par la France

0 a signé. Allez jusqu'à 500 !


Selon l'ONU, les peuples ont le droit de disposer d'eux-mêmes et à l'autodétermination. Mais ce droit n'est clairement pas respecté. De nombreux peuples en sont exclus. Certains peuples ont réussi à obtenir par des années de lutte le contrôle total de leur territoire mais ne sont toujours pas reconnus par l’ensemble de la communauté internationale dont la France. 


La Palestine : État Arabe du Proche-Orient indépendant depuis le 15 novembre 1988, composé de la Cisjordanie et de la bande de Gaza. Une grande partie du territoire est toujours colonisé et sous domination israélienne ce qui bloque le processus de paix entre les deux états. La France doit reconnaître l'indépendance de la Palestine aux frontières de 1967 avec Jérusalem-Est comme capitale. 135 états dans le monde ont déjà reconnu cette indépendance. Les palestiniens ont le droit d’être libre et de vivre en paix.

L'Abkhazie : pays des abkhazes située dans le Caucase. En 1864, la principauté d’Abkhazie est colonisé par la Russie et intégré à la Géorgie sous domination russe. En 1931, sous l'URSS, l'Abkhazie devient une république autonome au sein de la république socialiste soviétique de Géorgie. Sous domination géorgienne, les abkhazes sont persécutés, interdit de parler leur langue, soumis à une mise sous tutelle culturelle de leur territoire. Après la dissolution de L'URSS, en 1991, la Géorgie déclare son indépendance et annonce la fin de l'autonomie de l'Abkhazie. Contre cette décision jugée inacceptable, les autorités abkhazes déclarent l'indépendance de la région le 23 juillet 1992. En représailles, l'armée géorgienne envoie 3000 militaires pour reprendre le contrôle du territoire. Soutenus par la Russie qui interviendra militairement, les Abkhazes sortiront vainqueurs du conflit. Depuis les années 1990, la situation n'a pas changé, la république d’Abkhazie est indépendante mais non reconnue internationalement sauf par six pays dont la Russie et les troupes russes sont restées sur place pour empêcher toute tentative d'invasion géorgienne. La reconnaissance de l'Abkhazie serait légitime car le pays est bel et bien indépendant après avoir tant souffert de la colonisation. 

 La Transnistrie : La république moldave du Dniestr dite de Transnistrie se situe entre la Moldavie et l’Ukraine. En 1990 lorsque la Moldavie déclare son indépendance de l'URSS, une politique anti-russe est mis en place, seul le roumain est reconnu langue officielle alors que l'est du pays est majoritairement peuplé de russophones. Un conflit va éclater qui va se solder par la victoire des populations russophones avec l'aide de l'armée russe. Ils vont fonder leur propre état : la Transnistrie. Le gouvernement est resté communiste, ce qui constitue le dernier pays d’Europe à suivre le modèle de l'ancienne URSS, bien qu'il s'est peu à peu libéralisé dans le temps. Ce pays souffre aujourd'hui de son isolement car aucun pays ne l'a reconnu. De ce fait le pays reste très pauvre, une reconnaissance serait légitime car ce pays est peuplé majoritairement de russophones et non de roumanophones.

Le droit des peuples à disposer d'eux-mêmes doit s’appliquer à tous les peuples qui le revendiquent et non à une poignée.



Joachim compte sur vous aujourd'hui

Joachim LOYSEL a besoin de votre aide pour sa pétition “Emmanuel Macron: Oui à la reconnaissance de la Palestine, de l'Abkhazie et de la Transnistrie par la France”. Rejoignez Joachim et 378 signataires.