Non à la hausse de la CSG ! Emmanuel Macron doit renoncer à son projet

0 a signé. Allez jusqu'à 25 000 !


Emmanuel Macron n’aime pas les retraités. Il les aime si peu qu’il va encore les taxer un peu plus en décidant d’augmenter la CSG, sauf pour ceux dont la retraite n’excède pas 1200 euros par mois, pour ceux qui ont moins de 65 ans, et 1400 euros pour ceux qui ont plus de 65 ans.

Dans la tête du président de la République, cela voudrait donc dire qu’un retraité serait « riche » ou « nanti » à partir de ce seuil ? 8 millions de personnes sont pourtant dans ce cas. C’est injuste. Personne ne peut raisonnablement penser qu’ils sont des privilégiés.

Nous pensons que cette défiance envers les retraités est choquante !

Avec sa hausse de 1,7 point de CSG - qui passera de 6,6% à 8,3% soit une augmentation d’impôt de 25% -, Emmanuel Macron s’attaque encore un peu plus aux classes moyennes et à tous ces retraités qui, ne payant plus de cotisations sociales, seront asphyxiés par cette politique. Tout comme il s’attaque aux propriétaires qui pour certains ont travaillé toute leur vie pour se constituer un patrimoine.

 «  Je vous fiche mon billet, comme on dit trivialement, que dès l’année prochaine, dans une grande partie des cas, la taxe d’habitation diminuée d’un tiers [...] compensera cette hausse de 1,7point de CSG ». Lors de son interview sur TF1, dimanche 15 octobre, le président de la République a encore démontré son arrogance et son assurance face à la colère d’une partie de la population. Mais contrairement à ce qu’il affirme, la baisse de la taxe d’habitation ne compensera que très partiellement la hausse de la CSG

Comme le souligne le rapporteur général de la commission des Finances, en 2018, seuls 600 000 retraités seraient intégralement compensés et 3,9 millions compensés partiellement. Alors qu’aucune revalorisation des pensions de retraite n’a eu lieu depuis trois ans, cette injustice fiscale est donc un nouveau coup de massue pour nos retraités !  Avec cette réforme, la solidarité est en marche … arrière , vers l’aggravation des inégalités sociales.

Nous refusons cette fausse solidarité et ce mauvais projet. C’est pourquoi nous avons déposé, avec les députés du groupe LR à l’Assemblée nationale, un amendement au projet de loi de financement de la sécurité sociale 2018 afin de supprimer la hausse de la CSG sur les pensions de retraite. Si les retraités disposent aujourd’hui d’un niveau de vie équivalent à celui du reste de la population, c’est au prix d’une vie entière de travail.

La hausse de la CSG va appauvrir nos retraités !

Nous le refusons et demandons au président de la République de renoncer à ce projet qui n’amènera pas plus de justice sociale mais s’attaquera à ceux qui ont travaillé toute leur vie pour profiter d’une retraite méritée.

Eric Ciotti, député des Alpes-Maritimes

Valérie Bazin-Malgras, députée de l'Aube

Claude Goasguen, député de Paris

Valérie Boyer, députée des Bouches-du-Rhône

Ian Boucard, député de Belfort

Isabelle Valentin, députée de Haute-Loire

Geneviève Lévy, députée du Var

Philippe Gosselin, député de la Manche 

Olivier Marleix, député d'Eure-et-Loir

Eric Straumann, député du Haut-Rhin

Thibault Bazin, député de Meurthe-et-Moselle

Raphaël Schellenberger, Député du Haut-Rhin

Gerard Menuel, député de l'Aube

Fabrice Brun, député de l'Ardèche

Sebastien Leclerc, député du Calvados

Jean-Pierre Vigier, Député de la Haute-Loire

Jacques Cattin, député du Haut-Rhin

Pierre Cordier, député des Ardennes

Eric Diard, député des Bouches-du-Rhône

Martial Saddier, député de la Haute Savoie

Patrick Hetzel, député du Bas-Rhin

Valérie Beauvais, Députée de la Marne

Laurence Trastour-Isnart, députée des Alpes-Maritimes

Frédérique Meunier, députée de Corrèze

Michel Herbillon, député du Val-de-Marne

Jean-Pierre Door, député du Loiret

 



Eric compte sur vous aujourd'hui

Eric CIOTTI a besoin de votre aide pour sa pétition “Emmanuel Macron: Non à la hausse de la CSG ! Emmanuel Macron doit renoncer à son projet”. Rejoignez Eric et 19 777 signataires.