Monsieur Macron, il faut interdire immédiatement les LBD

Reasons for signing

See why other supporters are signing, why this petition is important to them, and share your reason for signing (this will mean a lot to the starter of the petition).

Thanks for adding your voice.

dominique annie BIBARD
Jun 25, 2020
iNTERDICTION . Et il y a de la Trahison à ne pas respecter la vie publique et privée. Et l'intégrisme(s)et dérives sectaires mixte n'arrange rien à toutes ces situations morbides et mortifères. Droits de l' Homme de la Femme. : Corrompus. en France et d'ailleurs. Des droits bafoués. ETC. Respect. Merci.

Thanks for adding your voice.

PLUCIENNICZAK PLUCIENNICZAK
Mar 31, 2020
Je signe parce que c'est IGNOBLE de tirer sur ses ¨Propres congénères.
Honte à la Police milicienne de Macron.

Thanks for adding your voice.

youssouf REDI
2 years ago
Le Canard enchaîné rapporte que l’Inspection Générale de la Police (IGPN) ne s’est pas défoncée pour trouver l’identité du policier responsable du tir de grenade lacrymogène qui a tué Madame Zineb Redouane le 1er décembre 2018 à Marseille. Le capitaine de la compagnie des CRS déclare qu’il est impossible d’identifier le tireur sur photos parce qu’elles sont floues. L’IGPN ne réclame pas les photos pour se rendre compte par elle-même. Et lorsqu’elle demande au capitaine de lui fournir les cinq lanceurs de grenades lacrymogène pour examens balistiques, ce dernier répond que c’est impossible parce que sa compagnie en a besoin pour maintenir l’ordre « dans une période de mouvement revendicatif intense ».
Le Canard enchaîné s’en étonne. Il juge cette réponse stupéfiante. En réalité, elle n’a rien d’étonnant. Les CRS et l’IGPN sont des collègues. Ils appartiennent à la même maison. Ils ont les mêmes intérêts. Le capitaine pouvait se permettre de fournir n’importe qu’elle excuse bidon parce qu’il savait que tout passerait. Car le rôle de l’IGPN n’est pas d’établir les faits, mais de rédiger un rapport suffisamment vide pour permettre à la justice de conclure que les faits ne sont pas suffisamment établis. C’est toujours de cette manière que les choses se passent.
J’en conclus que les journalistes du Canard enchaîné sont de bons journalistes. Ils font très correctement leur travail. Car, si la fonction de l’IGPN est de couvrir les policiers de terrain, la mission de la presse est de couvrir l’État. https://frama.link/igpn

Thanks for adding your voice.

Georges DANDIN
2 years ago
Une manifestation à la mémoire de Lamine Dieng étouffé dans un fourgon de police il y a douze ans a eu lieu samedi 16 juin 2019. Trois cent à quatre cents personnes y participaient mais, parmi elles, je n'ai aperçu aucune des belles âmes qui nous ont appelé à voter pour elles lors des élections européennes du 26 mai dernier. Rappelez-vous pourtant les slogans généreux que nous avons pu lire sur toutes leurs affiches : « Pour l'Europe des gens, contre l'Europe de l'argent. » ; "Contre le grand capital, le camp des travailleurs"; "L'humain d'abord" ; "Halte au racisme"; "Votez pour la justice sociale", etc Comment se fait-il qu'aucune d'elles n'ait soutenu la manifestation de sa présence? Leurs belles déclarations ne sont-elles destinées qu'à capter nos voix ? www.change.org/p/armes-de-mutilation

Thanks for adding your voice.

Valérie ROBERT
2 years ago
Une marche de commémoration pour Lamine Dieng, étouffé par des policiers dans un fourgon de police le 17 juin 2007 aura lieu le samedi 15 juin 2019 à 13 h 12, au 58 rue des Amandiers, 75020 Paris. frama.link/lamine-dieng

Thanks for adding your voice.

Robert NICOLAS
2 years ago
La lecture de l’hebdomadaire sans publicité « Le Canard enchaîné » est toujours instructive parce qu’on peut y prendre connaissance de faits que « l’autre presse » passe sous silence. C’est ainsi que peu de journaux ont rapporté (Canard enchaîné N°5138, du 24 avril 2019) que les armes de mutilation, dénommées par euphémisme « lanceurs de balles », comme si les policiers étaient des moniteurs de tennis, sont classés comme armes de guerre par la réglementation internationale. Le fait que les LBD soient classés comme armes de guerre n'a rien de surprenant. Car — ce que leur dénomination bonasse dissimule — c'est que ce sont des à feu, et en outre des armes à feu extrêmement puissantes, aussi puissantes qu'un 357 magnum. Le fait que l’État des patrons emploie des armes de guerre contre ses esclaves révoltés montre qu'il les considère comme un ennemi de l'intérieur. Cependant, le Canard enchaîné rapporte cette information à sa manière rigolarde habituelle. Pour commencer, l’article est intitulé : « Christophe Castaner meurtri par un LBD ». En lisant ce titre, j’ai pensé qu’il voulait dire que Christophe Castaner, présent lors d’une manifestation, avait été atteint par erreur par un tir de cette arme de guerre et qu’il avait en quelque sorte été puni par où il avait été pêché. Mais non, ce n’était pas du tout cela. La lecture du corps de l’article m’a appris que l’information était, comme je l’ai dit, que les « lanceurs de balles » sont classés comme armes de guerre par la réglementation internationale. Bien sûr, c’était une mauvaise nouvelle pour l’image vertueuse de Christophe Castaner, mais cela n’a rien à voir avec le fait qu’il été atteint par un tir d’arme à feu de mutilation. En d’autres termes, le Canard met sur le même plan les manifestants grièvement blessés ou mutilés et monsieur Castaner bien au chaud dans ses salons dorés.
Le Canard affirme encore que les LBD sont « utilisés pour le maintien de l’ordre ». Un peu plus loin, il explique que les LBD sont des lance-grenades militaires bidouillés pour devenir « une arme antiémeute ». Présenter ainsi les LBD, c’est se placer du point de vue policier. Les LBD ne sont pas utilisés pour maintenir l’ordre, mais pour créer le désordre. Ils ne sont pas une arme antiémeute, mais une arme utilisée pour tirer sur des manifestants pacifiques. Leur véritable fonction est de terroriser les personnes qui souhaitent manifester et leur rappeler que s’ils le font, ce sera au péril de leur intégrité physique, si ce n’est au péril de leur vie. Leur fonction n’est donc pas du tout le maintien de l’ordre dans la manifestation. C’est le maintien de l’ordre social, c'est-à-dire de la hiérarchie sociale, de l’ordre patronal. Les hommes politiques ne sont jamais que des commis, des régisseurs, des patrons chargés de maintenir l’ordre patronal.
Ainsi, la presse a toujours une fonction policière. Elle est chargée du maintien de l’ordre, non dans la rue, mais dans les esprits. La subtilité du maintien de l’ordre intellectuel, c’est que la presse est diversifiée. Les journaux ne maintiennent pas tous l’ordre de la même manière. C’est le coup classique « good cop, bad cop ». Cnews, c’est bad cop. Le Canard, c’est good cop. www.change.org/p/armes-de-mutilation

Thanks for adding your voice.

Pierre Gourves
2 years ago
Ceci n'est pas une pétition anti-flics, mais bien une demande pleine de bon sens:
1) la police ne doit pas être équipée d'armes de guerre (le GLI et le LBD sont considérés comme tels)
2) les agents doivent pouvoir être systématiquement identifiables (matricule), pour des raisons évidentes de contrôle
3) On ne frappe pas quelqu'un qui ne représente pas une menace évidente

Thanks for adding your voice.

Pascale BOUSSEKEY
2 years ago
Y en marre de voir ces gens défigurés a bien alors qu ils ne font que défendre leur point de vue

Thanks for adding your voice.

Henri VILLENEUVE
2 years ago
Fait

Thanks for adding your voice.

didier roucaute
2 years ago
JE SUIS POUR L'INTERDICTION IMMEDIATE DES CES ARMES MUTILANTES ASSURANT NULLEMENT LA SECURITE POUR UN BON DEROULEMENT DES MANIFESTATIONS CITOYENNES