Adressée à Emmanuel Macron

lettre à M Macron de la part de ceux qui sont En Marche forcée

1 338
signataires

Monsieur Macron,

Ce dimanche 7 mai, je vais vous donner ma voix.

Je vais vous donner ma voix, non pas parce que je suis persuadé par votre programme, ou parce que votre victoire est celle que je souhaitais pour mon pays.

Je vais vous donner ma voix pour deux raisons.

 

D’abord, parce que je combats et que je combattrai toujours les idées véhiculées par votre opposante, et que je pense que la seule façon de lutter contre l’élection d’un dirigeant, c’est encore de s’assurer de l’élection d’un autre ; étant entendu que l’abstention et le vote blanc, dans notre système certainement imparfait, ne sont pas comptabilisés.

Je vais vous donner ma voix parce que le Front National, même si il s’en défend pour pouvoir arriver au pouvoir, est un parti raciste, xénophobe, cultivant la haine de l’autre.

Je vais vous donner ma voix parce que je ne veux pas d’une France qui renonce au droit du sol, qui scolarise les enfants d’immigrés de façon différente des Français de souche, ou qui décide de se retirer de son destin européen.

Je vais vous donner ma voix parce que je la vois confisquer la colère que je ressens aussi face aux injustices et aux difficultés de notre époque, pour en faire le terreau de sa prise de pouvoir.

 

 Ensuite, je vais vous donner ma voix parce que je pense que c’est la meilleure façon pour moi de construire, demain, une opposition.

Je vais vous donner ma voix parce que la candidate qui vous est opposée, Marine Le Pen, candidate du Front National, présente un risque de dérive totalitaire, comme sa famille politique l’a toujours prouvé, et comme elle le prouve encore partout, en Pologne comme ailleurs. Je ne lui confierai pas l’article 16 de notre constitution.

 Je vais vous donner ma voix parce que je n’ai pas oublié le bruit des bottes, ni la fragilité de nos démocraties endormies par 70 ans de paix et de liberté de parole.

Je vais vous donner ma voix parce que je pense que même si je ne suis pas d’accord avec vous, nous sommes d’accord ensemble pour nous respecter et respecter nos institutions, et que demain vous permettrez un espace de parole pour que je m’oppose à vous.

Je vais vous donner ma voix parce que non, tout ne se vaut pas.

 

Je suis de gauche, de gauche mélenchonniste ou hamoniste, et je ne vous entends pas parler d’urgence écologique, de sixième république, de redistribution. Je vois en vous la poursuite d’un système que je trouve trop libéral et que j’estime détruire la société que je souhaite.

Je suis de droite fillonniste, et je vois en vous la poursuite d’un quinquennat que j’estime désastreux pour mon pays, sur le plan économique comme sur le plan social.

Je suis d’autres horizons politiques, moins exprimées à ce premier tour, mais vous ne m’aviez pas convaincu le 23 avril, et vous ne me convainquez pas d’avantage le 7 mai.

Sachez que dans nos familles politiques, certains sont tellement convaincus de cela qu’ils ont soutenu que vous étiez aussi dangereux que votre opposante – c’est vous dire l’intensité de la colère et du sentiment de prise en otage que cette élection suscite. Vous voyez que votre exercice de consensus entre divers courants, pour intéressant conceptuellement qu’il soit, parvient également à fédérer contre vous, ce qui peut s’avérer risqué pour le deuxième tour.

Monsieur Macron, sachez que je vous considérerai comme redevable de ma voix. Que le 8 mai, si vous êtes élu, je me réjouirai que mon pays ait su éviter ce que les Américains doivent à présent subir. Mais à partir du 9, je rentre dans l’opposition. Et j’attendrai de vous de prendre la mesure du rassemblement qui vous a porté au pouvoir. De votre capacité d’écoute dépendra l’avenir de notre pays.

Bien démocratiquement à vous.

 

 

Cette pétition sera remise à:
  • Emmanuel Macron


    Lise WEIS a lancé cette pétition avec seulement une signature au départ et il y a maintenant 1 338 signataires. Lancez votre pétition pour créer le changement que vous souhaitez voir.




    Françoise compte sur vous aujourd'hui

    Françoise ROBACH a besoin de votre aide pour sa pétition “Emmanuel Macron: lettre à M Macron de la part de ceux qui sont En Marche forcée”. Rejoignez Françoise et 1 337 signataires.