La France doit protéger les Kurdes de Syrie

0 a signé. Allez jusqu'à 1 000 !


Monsieur le Président,

Au Kurdistan syrien, dimanche 18 mars au matin, les troupes turques et leurs supplétifs syriens ont occupé sans coup férir le centre-ville d’Afrin, abandonné par les forces kurdes. Vendredi 16 au journal du soir les télévisions montraient, triste parallèle, les civils fuyant en masse la ville d’Afrin et l’enclave de la Goutha. Samedi matin 17 on annonçait plusieurs morts dans un bombardement turc d’un hôpital à Afrin.

Monsieur le Président, la France ne peut rester indifférente devant le sort des Kurdes syriens, dont 1.500 combattants – et plusieurs centaines de civils - ont été victimes du rouleau compresseur turc. Elle le peut d’autant moins qu’ils ont été nos alliés contre l’Etat islamique et que c’est à eux et à eux seuls que nous devons la prise de Rakka, qui servait de quartier général et de centre de commandement à l’Etat islamique, notamment pour organiser des attentats en Europe, et en France en particulier.

Il en va de la morale comme de nos intérêts bien compris. Que vaudra demain la parole de la France si elle est prête à abandonner ses alliés les plus fiables et les plus déterminés ?

Depuis un siècle, le sort du peuple kurde n’est qu’une longue et répétitive tragédie.

Monsieur le président, la France a les moyens d’arrêter la main meurtrière d’Erdogan.

Elle peut convoquer une réunion du Conseil de sécurité de l’ONU sur la situation dans le nord syrien, où l’intervention turque n’a aucune légitimité au regard du droit international.

Elle peut fournir des armements lourds aux forces kurdes qui leur permettront de défendre les zone plus à l’Est où la Turquie compte étendre son offensive, encouragée par le silence coupable des grandes puissances.

Elle peut décréter une zone d’exclusion aérienne au-dessus des territoires concernés.

Elle peut enfin d’éployer des contingents aux frontières desdits territoires.

Monsieur le président, la France ne manque pas de moyens pour peser sur la situation. A commencer par sa parole. Elle doit exiger le retrait des troupes turques du territoire syrien.

Monsieur le président, le silence et l’inaction de notre pays nous sont devenus insupportables. La France doit protéger les kurdes. Nous attendons de votre part une prise de position et des actions fortes pour empêcher que le drame qui s’est joué à Afrin ne se poursuive.



Christian compte sur vous aujourd'hui

Christian TUTIN a besoin de votre aide pour sa pétition “Emmanuel Macron: La France doit protéger les Kurdes de Syrie”. Rejoignez Christian et 551 signataires.