L'enjeu est grand et le temps nous est compté : Proposition d'un citoyen à ses concitoyens

0 a signé. Allez jusqu'à 200 !


Proposition d’un citoyen à tous ses concitoyens qui voudront bien l’entendre :

Je ne vais pas continuer ici à alimenter un débat sur la responsabilité ou non du vote de chacun dans les possibles résultats du second tour de la présidentielle de 2017. Débat que j’ai moi même alimenté et pas toujours de la meilleure des manières malgré ma sincérité, je dois le reconnaître.

Mais l’enjeu est grand et le temps nous est compté.

Pour moi homosexuel de 35 ans qui n’a jamais eu autant peur d’être ce qu’il est que depuis les manifs pour tous, pour moi intermittent du spectacle qui voit la culture mourir à petit feux, pour moi qui compte parmi ses proches des personnes de toutes origines et de différentes cultures, pour moi qui met un point d’honneur à donner au minimum de la considération par un « bonjour » à celui que je croise à l’agonie sur les trottoirs de nos jolies villes, pour moi qui espère pouvoir agir pour un monde plus juste socialement, économiquement et écologiquement, comme beaucoup d’entre vous j’en suis sûr, ce choix entre M. Macron et Mme. Le Pen, ne peut pas en être un, sinon celui de la résignation face à la peur.

Alors passées la stupéfaction, la colère et la peur face à ce que signifie pour moi et peut-être pour vous, de n’avoir le « choix »  qu’entre ces deux candidats au second tour, que faire ?

Quelle est « LA » solution si tant est qu’il y en ait une, si tant est qu’il n’y en ait qu’une ?

Déjà nous devons essayer de :

 -       Garder la tête froide et la pensée ouverte,

-       Arrêter de perdre du temps et de l’énergie à s’accuser les uns et les autres de      la responsabilité de ce qu’aucun ne souhaite, le FN au pouvoir.

-       Réaliser qu’ensemble nous somme la 1ère force citoyenne de ce pays, dotée d’un vrai poids électoral et donc d’un vrai pouvoir de négociation AVANT le second tour.

Un petit calcul pour illustrer mon propos en prenant les résultats du 1er tour (source, ministère de l’intérieur) :

Arthaud, Hamon, Poutou, Mélenchon, totalisent 9 979 460 voix, soit 20,98% des personnes inscrites sur les listes ou 27, 67% des « suffrages exprimés ».

Les abstentions, blancs et nul, totalisent 11 522 305 voix, soit 24,22% des personnes inscrites sur les listes (puisque pas considérés comme exprimés).

Nous serions donc potentiellement entre 10 et 21 millions de personnes, entre 21 et 45% du corps électoral (inscrits) à être en profond désaccord avec les deux choix de société qui nous sont proposés et que nous devrons pourtant subir.

Oui, M. Macron est le mieux placé pour vaincre le FN, puisqu’il est malheureusement le seul vote qui puisse compter pour ça une fois dans l’urne.

Mais n’oublions pas qu’il a besoin de nous pour ça, que ce n’est pas avec ces 8,5 millions de voix, seulement 18,19% des inscrits ou 24,01% exprimés (si on considère que ce ne sont que des voix d’adhésions) qu’il y arrivera ou qu’il peut légitimement demander un ralliement sans concession.

Alors ne cédons pas à la panique, n’offrons pas nos voix et nos convictions aussi facilement que cela à celui qu’on nous présentait comme le seul capable de battre le FN, à celui qui a le devoir de l’humilité pour rassembler.

Ne nous laissons pas encore tromper par la guerre de la communication (match à Whirlpool par exemple…), et éloigner de ce qu’on aimeraient ne pas nous voir réaliser ou pas assez vite, à savoir :

Nous avons la possibilité et la légitimité d’utiliser notre poids citoyen et électoral pour négocier avec M. Macron AVANT d’utiliser son bulletin de vote !

Et puisqu’aucun « parti humaniste » ne prend l’initiative de le faire pour nous, faisons le nous, pour nous, et pour tous ceux qui méritent d’être protégés des puissances macabres de ce monde quelqu’elles soient.

Arrêtons d’utiliser l’outil le plus efficace que nous ayons à notre portée, les réseaux sociaux, pour se diviser et faire leur jeu cynique. Utilisons ces réseaux pour nous fédérer autour de ce qui nous rassemble.

Nous ne pourrons pas empêcher ce qui va arriver mais nous pouvons encore peut-être le contraindre, l’affaiblir avant de l’élire pour être plus fort, pour être plus à même de s’en défendre après.

Pour ça je propose que nous signions une gigantesque pétition, nous potentiel de 21 millions de citoyens humanistes et désireux d’un monde plus juste.

Cette pétition que je vous propose ici, pour demander à M. Macron de recevoir publiquement un groupe de citoyens comme nous qui pourrait compter par exemple M. Lordon, M. Ruffin, Mme. Ferroni, M. Rabhi… s'ils en sont d'accord et certains d’entre nous. Ceux-ci lui demandant de s’engager véritablement par un contrat écrit sur quelques points essentiels :

 -       Ne pas gouverner par ordonnance, ni avoir recours au 49.3, pas de mandat impératif,

 -       Refuser de ratifier le CETA, ou au minimum le soumettre à un référendum populaire,

 -       Supprimer l’article 16 de la constitution pour empêcher l’installation de toute dictature, ou le soumettre à un conseil citoyen qui aura droit de véto,

 -       Séparer les banques de dépôt des banques d’affaires de manière significative (pas 1%...)

 -       Abandonner le projet de loi consistant à radier un chômeur après 2 refus d’offre d’emploi,

 -       Soutenir l’économie solidaire et sociale par son financement,

 -       Donner de vrais moyens à la lutte contre l’évasion fiscale,

 -       Renforcer les services publics et la protection sociale,

 -       Diminuer fortement la part du nucléaire et favoriser le développement des énergies vertes,

 -       Sortir de l’OTAN et agir diplomatiquement pour la paix.

 

S’il vous plait, avant de céder à la peur et de nous résigner à voter Macron, blanc, nul, abstention ou peut-être même Le Pen, permettons nous d’espérer.

Espérons que nous arrivions d’ici mercredi ou jeudi à recueillir sur une pétition comme celle-ci, la signature ne serait-ce que d’une petite partie des potentiel 21 millions que nous sommes.

Il est possible que nous n’y arrivions pas, mais pour le savoir il faut déjà essayer, un clic et un partage ne coûte pas grand chose à chacun. Et que risquons nous à essayer ?

Imaginez qu’au contraire ça fonctionne, que d’ici mercredi ou jeudi nous réunissions 2 millions ou plus de signatures.

Pensez-vous que M. Macron qui dit vouloir rassembler pour battre le FN et qui à besoin de NOTRE force républicaine pour ça, réussira à nous ignorer ?

Je ne le pense pas et si je me trompais, qu’il restait sourd d’une manière ou d’une autre à cet élan citoyen détaché de tout parti, alors chacun ira mettre le bulletin qui lui convient dans l’urne, avec la responsabilité qui lui incombe, M. Macron avant quiconque !

On veut utiliser la peur du FN et la culpabilisation, nous faire porter la responsabilité d’une éventuelle victoire de Le Pen pour nous contraindre à voter en piétinant nos valeurs !?

A nous de ne pas nous laisser piéger, de rester unis et de retourner de manière indiscutable ces arguments en signant massivement cette pétition !

 « Que vos choix reflètent vos espoirs et non vos peur » (Nelson Mandela)

 « Liberté, égalité, fraternité » (Le peuple de France)

 



ludovic compte sur vous aujourd'hui

ludovic LEZIN a besoin de votre aide pour sa pétition “Emmanuel Macron: L'enjeu est grand et le temps nous est compté : Proposition d'un citoyen à ses concitoyens”. Rejoignez ludovic et 165 signataires.