Pétition fermée

Handicap Psychique : soigner et accompagner autrement !

Cette pétition avait 315 signataires


5 millions de personnes sont concernées par les conséquences des maladies psychiques en France – soit 8 % de la population – .
Dossier de presse UNAFAM* Juin 2013

   Une profonde dépression, un burn-out, un choc émotionnel ou trop de stress généré par une société toujours en demande de plus de performances physiques et/ou intellectuelles, nombreux sont les déclencheurs potentiels de troubles psychiques irréversibles pouvant mener tout un chacun à une situation de handicap ne lui permettant plus de gérer sa vie quotidienne, en proie à une modification, une altération de la réalité. Celle-ci engendre des problématiques conscientes et complexes, un sentiment de culpabilité, une dévalorisation de soi. Devenue vulnérable, la personne se replie sur soi, perd sa motivation, son autonomie, l'ouverture aux autres. Si les capacités intellectuelles peuvent être affectées, elles ne sont pas déficientes, ce qui ajoute à la douleur et la honte ressenties.

   Voilà ce qu'écrivaient, en 2009, un spécialiste de la santé mentale et un professionnel de l'insertion adaptée:
''Les solutions sanitaires, sociales et médico-sociales proposées aujourd’hui aux personnes handicapées psychiques doivent être largement améliorées, tant quantitativement que qualitativement. De nombreuses questions méritent d’être approfondies : les soins, la réadaptation, l’accompagnement, les droits et l’entraide- mutuelle, l’aide aux aidants familiaux, l’emploi, l’habitat, la sociabilisation et l’individualisation des parcours vers une intégration sociale optimum, l’instauration de réseaux et de partenariats, la formation des professionnels…'' ZRIBI Gérard - BEULNE Thierry - Les handicaps psychiques : concepts, approches, pratiques  Rennes, Presses de l'EHESP : 2009, 211 p.

   Depuis 2009, rien n'a effectivement changé. Les dispositions votées par le Parlement concernant l'application de la Loi de 2005 (Loi n° 2005-102 du 11 février 2005 pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées) durant le quinquennat de Monsieur Hollande ont coupé l'herbe sous le pied des meilleures volontés et la France s'est inscrite aux abonnées absents en matière d'aides concrètes pour les personnes souffrant de handicap en général, et celles souffrant d'un handicap psychique en particulier, perception et imaginaire collectif aidant.

   Éducateur spécialisé, j'ai accompagné durant de nombreuses années ce public mystérieux aux yeux de l'Institution Publique de Santé, coûteux à ceux de l'Administration, ceux-là qu'on abandonne prestement après (ou entre) leurs séjours en Psychiatrie avec une ordonnance de médicaments ''dernière génération'' (avant la suivante) ou/et un RDV mensuel pour une ''piqûre-retard''. A eux et à leurs proches, famille et amis (devenus très rares) de s'assurer du bon déroulement de la suite; trop souvent, la solitude est la seule compagne sur qui le malade peut compter ! J'ai tenté de faire mon travail en conscience, me mettant au service de l'Individu, parfois dans ses moments les moins enviables, mais toujours avec la volonté et l'espoir d'aboutir à un mieux, à défaut du meilleur.

   La surdité de mes hiérarchies, leurs oreilles bouchées par des objectifs financiers, la cécité des politiques, les yeux rivés sur un horizon personnel brillant ont eu raison de ma santé et me voilà, à mon tour, diagnostiqué et rangé au rayon des handicapés, étagère des psychotiques borderline. Je n'en n'ai pas pour autant perdu mes convictions et ma verve et, encouragé par mon épouse et mes amis (quel chanceux je suis !), mais aussi par d'anciens collègues encore en fonction, je continue, bénévolement et souvent de façon informelle, à bousculer les débats, à proposer des alternatives, des solutions pratiques d'accompagnement, d'échanges, d'inclusion et d'insertion de ces personnes mises sur la touche de tous les systèmes existants.

AUSSI, NOUS, LES HANDICAPES PSYCHIQUES, AVONS BESOIN de VOUS, de TOUS, pour DEMANDER à NOTRE NOUVEAU PRÉSIDENT, Emmanuel MACRON, de FAIRE APPLIQUER de FAÇONS PRATIQUES et CONCRÈTES la LOI de 2005 sur L’ÉGALITÉ des CHANCES, en CONCERTATION avec NOUS, NOS FAMILLES et AMIS et les PROFESSIONNELS de la SANTE et de l'EDUCATION SPÉCIALISEE !!!

AIDEZ-NOUS, SIGNEZ CETTE PÉTITION et PARTAGEZ-LA !

MERCI D'AVANCE !

* Union Nationale des Familles et des Amis des Personnes Malades et/ou Handicapée Psychiques



Philippe compte sur vous aujourd'hui

Philippe LE a besoin de votre aide pour sa pétition “Emmanuel Macron: Handicap Psychique : soigner et accompagner autrement !”. Rejoignez Philippe et 314 signataires.